Que va changer l’automatisation des processus financiers ?

Logiciels

 Plus de Software as a service, des services de comptabilité plus stratégiques et … plus de clients pour BasWare, l’éditeur qui dessine les tendances pour 2008 ?  

En 2008, l’automatisation croissante des traitements financiers devrait induire des transformations importantes dans le fonctionnement des entreprises, explique Basware, éditeur spécialisé dans ce domaine, dans un communiqué du 10 janvier. Tout d’abord, note l’éditeur, les services de comptabilité et d’approvisionnement devraient devenir stratégiques pour l’entreprise, via l’adoption croissante de la technologie Enterprise Purchase-to-Pay. L’automatisation croissante du traitement de transactions répétitives devrait offrir aux professionnels des services de comptabilité et d’approvisionnement de plus en plus de temps pour déployer des activités financières à valeur stratégique ajoutée.

Autre évolution: le rôle du directeur des technologies devrait évoluer avec l’adoption croissante de SaaS (Software-as-a-Service), une application accessible à distance comme un service, par le biais d’Internet et du Web. Cette solution devrait permettre de supprimer le besoin d’investissement en capital de départ et donner aux entreprises la possibilité de mettre en œuvre des applications sans expertise technologique avancée. De plus, le SaaS nécessitant des ressources informatiques minimales, les directeurs financiers et autres responsables d’entité devraient baser toujours plus leurs choix technologiques sur leurs besoins réels, en s’affranchissant de contraintes de politiques informatiques internes. Résultat: Les DSI avisés devraient travailler de manière plus étroite avec les directeurs financiers et autres responsables d¹entité.

Quant à l’externalisation, tendance importante dans les entreprises, elle est aujourd’hui accompagnée d’une réflexion plus approfondie. De nombreuses organisations réalisent qu’elles doivent mettre de l’ordre dans leurs propres services financiers avant de penser à cette solution, note l’éditeur Il leur est indispensable de s’occuper en priorité des processus inopérants, tels que services de comptabilité et approvisionnements, avant de déterminer les services qu’elles souhaitent externaliser et la manière d’obtenir un retour sur investissement. Autre évolution en vue pour 2008 : les relations avec les fournisseurs. Celles-ci doivent être basées sur la valeur et non sur le prix en temps que tel, et ce, notamment en créant des relations étroites entre acheteurs et vendeurs, note l’éditeur.

Quant aux motifs du changement, l’éditeur note que les entreprises prennent conscience du fait que ce sont les processus et non la conformité, qui doivent conduire au changement. En effet, les sociétés réalisent aujourd’hui que l’importance accordée à la conformité a souvent généré des systèmes rigides, boudés par les employés. Ainsi, si les processus d’achat au sein d’une organisation sont fastidieux, le personnel commandera souvent à l¹aide du catalogue. En 2008, de plus en plus d’entreprises devraient donc s’attacher à améliorer le processus de leurs opérations financières en fonction des meilleures pratiques.

Au chapitre des solutions, l’éditeur estime que les sociétés continueront à rechercher les moyens d’obtenir une valeur optimale tout en réduisant les coûts. Parmi elles, de plus en plus devraient réaliser que les grands projets de redéploiement et les technologies personnalisées, développées tout spécialement, sont trop onéreuses et fastidieuses à implémenter et se font au détriment de leur activité principale. Par conséquent, les organisations devraient continuer à se tourner vers des solutions d’automatisation des processus financiers prêtes à l’emploi et robustes.

Basware sera, bien entendu, prêt à les accompagner dans cette démarche.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur