Que vaut Internet Explorer 8 RC1 face à ses concurrents ?

Logiciels

IE 8 est toujours en retrait comparé aux autres navigateurs, mais il les talonne maintenant de très près et marque parfois même des points. Test exclusif sur trois pages

Moteurs JavaScript

Contre toute attente, le moteur JavaScript d’Internet Explorer 8 est bien plus rapide que celui de son prédécesseur. Voilà une belle surprise pour cette RC1 (qui ne rattrape toutefois pas ses concurrents).

En dehors de la performance technique, ce gain est une excellente nouvelle pour les applications web, qui utilisent beaucoup de code JavaScript. Nombre de développeurs sous-exploitent les capacités du JavaScript, afin de s’adapter à la lenteur des navigateurs web de Microsoft. Cette époque semble aujourd’hui révolue.

Internet Explorer 7 met 24.505 ms pour achever le test SunSpider. Sous Internet Explorer 8, le résultat tombe à 5.252,6 ms, avec de gros gains sur les traitements de flots de données (fois deux à fois trois) et de chaînes de caractères (fois seize !). Du travail sera toutefois encore à faire dans le domaine des calculs purs. Les résultats des autres navigateurs sont meilleurs, mais finalement assez proches : Safari (4.255,8 ms), Opera (4.132,6 ms), Firefox (3.181,4 ms) et Chrome qui propose un score exceptionnel de seulement 1.667,8 ms.

Le benchmark V8 favorise nettement la vitesse de rendu graphique. Aussi, Chrome s’en sort avec les honneurs en totalisant 3.109 points. Opera, Firefox et Safari obtiennent des résultats respectifs de 280 points, 229 points et 206 points. Avec Internet Explorer 8, c’est la dégringolade à 89,1 points, mais cela demeure bien mieux qu’avec Internet Explorer 7, qui plafonnait à 50,5 points.

Grâce aux onglets, l’ouverture simultanée de plusieurs pages est devenue un réflexe pour certains utilisateurs. Mais que se passe-t-il si plusieurs applications web sont présentes dans des onglets différents ? Dans la plupart des cas, le moteur JavaScript du navigateur n’utilise qu’un processus. Aussi, les performances de chaque application web vont chuter, même si votre machine dispose de plusieurs cœurs de calcul.

Voici les résultats de deux tests SunSpider lancés simultanément dans deux onglets de la même fenêtre du navigateur (sur une machine bicœur). Sans surprise, Chrome est premier de la classe avec un total de 2.991,4 ms. Il est suivi par Firefox (2,1 fois plus lent), Safari (2,5 fois plus lent), Internet Explorer 8 (3,4 fois plus lent) et Opera (3,6 fois plus lent). Pour les utilisateurs avancés, le classement est donc quelque peu chamboulé.

ie8extensions.png

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT