Quelles chances pour Windows 8 sur le marché des tablettes?

CloudOS mobilesTablettes

En 2013, Windows 8 pourrait détenir une part significative sur le marché des OS pour tablettes. Si la tâche ne s’annonce pas aisée, Redmond peut compter sur le monde professionnels très attaché à ce système d’exploitation.

Le futur OS de Microsoft, nom de code Windows 8, doit envahir le marché à l’automne 2012 et déjà certains garantissent son succès sur le marché des tablettes pour lesquelles il est spécialement conçu. C’est notamment le cas de Daniel Lewin, vice-président de Microsoft et responsable de la stratégie et du développement de la firme, très confiant dans le déploiement du système d’exploitation sur lequel il travaille. Evidemment, rien d’étonnant dans sa réaction. En revanche, La Tribune rapporte que le courtier Citigroup prévoit «une part significative» pour Redmond dans le secteur des ardoises numérique dès 2013.

Une prévision, à première vue étonnante, étant donné l’arrivée tardive de Microsoft dans ce secteur. Certes son OS est prévu pour être parfaitement optimisé pour les terminaux mobiles, mais l’implantation et l’expérience acquise pendant ce temps par Apple et Google comptera. Aujourd’hui la marque à la pomme détient en effet 83,9% du marché selon Gartner tandis qu’Android atteint 14,2%. Deux ans de retard risquent d’être difficiles à rattraper même pour le numéro 1 des systèmes d’exploitation.

La bataille s’annonce d’autant plus féroce que RIM et HP ont également l’intention de percer avec leur propre OS. Research In Motion via sa PlayBook veut séduire les professionnels grâce à son environnement singulier. Mais la marque canadienne peut surtout espérer attirer les inconditionnels du BlackBerry, puisque les performances de son ardoise ne peuvent être exploitées pleinement qu’avec le smartphone de la marque.

Hewlett Packard devrait quant à lui apporter une nouvelle expérience utilisateur très attendue avec la plate-forme WebOS, une technologie héritée du rachat de Palm. Si le succès est au rendez-vous, la firme californienne pourrait envisager un déploiement de plus grande ampleur de son système d’exploitation et devenir un concurrent sérieux de plus face à Microsoft.

Pour autant Redmond a des arguments à faire valoir. Windows 8 inspiré de Windows Phone 7 – censé devenir le numéro 2 des OS mobile en 2015 selon Gartner – peut compter sur un grand nombre de développeurs. Son magasin en ligne (Marketplace), doté aujourd’hui de 20.000 applications, pourrait à termes rivaliser avec l’AppStore d’Apple.

Redmond peut aussi se reposer sur Nokia, dont l’objectif est de se relancer sur le marché des terminaux mobiles, tandis que depuis le début de l’année la stratégie du groupe finlandais est plus que discutable. Par ailleurs, Nokia n’a toujours pas dévoilé de tablettes. La firme de Stephen Elop nous réserve peut être du nouveau avec Windows 8.

Enfin, Microsoft pourra toujours compter sur le monde professionnel. David Pronier, directeur France de Motion Computing nous le confirmait récemment : «80% des entreprises utilisent les solutions Windows.» Il ajoutait par ailleurs que le marché des tablettes professionnelles, équipé pour la plupart de l’OS Windows, est en perpétuelle croissance.

La firme de Redmond a donc toutes les chances de détenir «une part significative» en 2013 sur le marché des tablettes. Citigroup n’a cependant pas apporté de précisions sur le volume de cette part significative. Mais s’il s’agit de sortir de la catégorie «autres» dans les études, Microsoft a des raisons d’y croire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur