Qui pourrait racheter Lycos.com ?

Cloud

L’espagnol Terra Lycos veut céder ses activités américaines, mais il semble bien que personne ne se presse au portillon?

Terra Lycos a confié à la banque d’investissement Lehman Brothers le soin de vendre ses filiales américaines. Le fournisseur d’accès espagnol entend recentrer ses activités sur l’Europe, où ‘accessoirement’ les portails Lycos gagnent de l’argent !

Le prix de cession a été évalué par la banque en charge du dossier à 200 millions de dollars, calculés sur la base des 98 millions de dollars de revenus pro forma en 2003. Si l’on se base sur la notoriété du groupe, ce prix pourrait paraître être une bonne affaire, mais sur la même période Lycos US a perdu 24 millions. Mais comme l’affirme Lehman Brothers, “Lycos.com espère réaliser des profits en 2004“. Une perspective intéressante, qui reste pourtant à démontrer. Pourtant, à y regarder de plus près, Lycos US pourrait renfermer quelques perles susceptibles d’intéresser un acquéreur peu regardant. Passons sur le moteur de recherche HotBot, transformé depuis quelque temps en un “méta moteur” (il interroge des moteurs concurrents): il n’a qu’une valeur sentimentale pour les plus anciens internautes ! Wired News présente plus d’intérêt. Le site n’a pas de lien avec la célèbre revue du même nom, mais la marque a quelque chose de prestigieux. De quoi intéresser un groupe de médias, peut-être ? Tripod, la solution d’hébergement communautaire, dispose d’un petit potentiel, à condition de migrer vers les ‘weblogs’, ces sites personnels de publication en ligne. Mais le marché commence à être pas mal occupé. La solution s?ur Angelfire, une sous-version de Tripod à la mode ‘people’, mérite qu’on l’oublie rapidement… Lycos Inside, la solution marketing de recherche en ligne, à déployer sur des sites tiers, a raté une marche, celle des liens sponsorisés. Trop tard! Idem pour MatchMaker, le site de rencontres du groupe, qui pourrait cependant intéresser un portail à la recherche d’un modèle économique complémentaire. Peut-être ! Bilan négatif ? Pas tout à fait, car Lycos US possède une perle, pourtant bien mal exploitée jusqu’à présent, mais qui cependant dispose d’un fort potentiel et d’une réelle notoriété : Quote.com, site d’information économique et boursière. A bien y regarder, un maigre butin pour 200 millions de dollars. Mais qui donc voudrait racheter Lycos.com ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur