Qui sont les « patrons » du Cloud en France ?

cloud-souverain-fournisseurs

Qui sont les dirigeants influents du Cloud en France ? Une majorité de « country managers » des leaders américains mais aussi des acteurs français. La pandémie a accéléré l’adoption, tandis que la souveraineté des données s’impose comme un enjeu majeur.


Julien Groues –
Directeur général de AWS France

Son rôle > Sur un marché français estimé à plus de 13 milliards € en 2020, la filiale française du leader mondial tient la corde dans la catégorie IaaS/PaaS.
En poste depuis l’été 2018, Julien Groues pilote la croissance et prêche la bonne parole sur la confidentialité des données, en dépit du Cloud Act qui plane au-dessus des hyperscalers étatsuniens.
Avec succès, puisqu’il revendique 80 % des entreprises du CAC parmi ses clients.

Xavier Perret – Directeur de l’activité Microsoft Azure

Son rôle > Challenger le leader AWS sur un marché où Microsoft est historiquement très bien implanté, notamment dans le secteur public.
Portée par la stratégie de partenariat avec les grands acteurs de l’IT – ServiceNow, Workday, SAP, Salesforce –, la division Azure devrait dépasser les résultats de l’activité historique Office d’ici à deux ans au niveau mondial. En France, le cloud représenterait déjà près de 70 % de l’activité, en incluant Teams.

Antony Cirot – Directeur général de Google Cloud France

Son rôle >  Il a succédé à Eric Haddad en  mai  à la  tête  du   » numéro 3  » du cloud public, mais son poids sur le marché hexagonal est freiné par le manque d’une  » région France « .
Un frein qui doit être levé d’ici à fin 2021 ou début 2022 et devrait accélérer son attractivité, notamment auprès des grands comptes.
Parmi ses références, on relèvera le groupe Renault, la licorne Blablacar ou, encore, Sigfox qui déploie un réseau mondial bas débit pour les objets connectés.

Karine Picard, Country manager Oracle France

Son rôle > Assurer la transition Cloud des grands clients dans les segments ERP ou Infrastructure. Pour cela elle pourra compter sur l’ouverture d’ une région France annoncée pour 2021  avec un datacenter à Marseille. La covid-19 a aussi contribué à accélérer la dynamique soulignée par des signatures de clients prestigieux comme Zoom, Tik-Tok ou l’écurie de Formule 1 Red Bull. Oracle mise aussi beaucoup sur  son programme Lift.
Côté sécurité, l’objectif affiché est d’être le premier « américain » à obtenir la certification SecNumCloud délivré par l’ANSSI dans la lignée de la certification HDS  obtenue en 2020.

Agnieszka Bruyère – VP IBM Cloud, IBM France

Son rôle > Pour imposer IBM comme leader du cloud hexagonal, Agnieszka Bruyère a un atout : les Cloud Paks fondés sur OpenShift, la plateforme de conteneurs de Red Hat développée à partir du projet open source Kubernetes.
Si l’expérience d’intégration de Big Blue sur le B2B allée à sa culture  » grands comptes  » est un atout face à Google et d’Amazon, la volonté affichée est de s’adresser aux ETI et PME. Le challenge est relevé.

Michel Paulin – CEO de OVHcloud

Son rôle > Arrivé à la tête d’OVHCloud en 2018 pour le porter dans le peloton de tête des leaders du marché, Michel Paulin peut s’enorgueillir d’un accord avec Google Cloud sur l’intégration de la plateforme Anthos et de l’obtention de la certification SecNnumCloud auprès de l’ANSSI.
Son prochain défi sera de réussir l’introduction en bourse pour lever les fonds nécessaires, afin de lutter contre les mastodontes étatsuniens. Une mission qu’il avait déjà menée à bien, à la tête d’un opérateur télécom.

Servane Augier, Directrice Générale de 3DS OUTSCALE

Son rôle >  S’affirmer comme le champion de la souveraineté et la sécurité des données.  Crée il y a 10 ans sous l’impulsion de Dassault Systèmes , 3DS Outscale se positionne sur le concept  de « Cloud de confiance »  et collectionne les certifications dont la très convoitée SecNumCloud qu’elle fut la première à obtenir.
Arrivée en 2018 pour développer l’activité  » Cloud service public », Servane Augier pilote désormais les opérations, et s’implique notamment dans le projet GAIA-X  dont elle est membre du conseil d’administration avec les autres sociétés fondatrices.

Hubert Tardieu – Président du conseil d’administration de GAIA-X

Son rôle > Après une période d’intérim pour accompagner son lancement, Hubert Tardieu est devenu le président du conseil d’administration de GAIA-X, chargée de développer l’infrastructure européenne des données.
Un poste d’influence pour cet ancien conseiller de Thierry Breton, ex pdg d’Atos devenu commissaire européen chargé du marché intérieur et fer de lance de la souveraineté technologique de l’Europe.

 

Article modifié le 8 juin 2021 après le remplacement Éric Haddad – Directeur général de Google Cloud France par Anthony Cirot.