Qui veut la peau du site d’Al-Jazeera ?

Régulations

D’où proviennent les attaques contre la version anglaise du site Web de l’organisme indépendant de presse arabe Al-Jazeera ?

Dans la guerre de l’information que se livrent les protagonistes de la guerre contre l’Irak, Al-Jazeera représente pour beaucoup une source décalée d’information, non soumise au contrôle imposé par les Etats-Unis.

Par exemple, Al-Jazeera a été le premier organisme de presse à montrer les premiers militaires américains tombés au front, ou à présenter des hélicoptères américains abattus par des milices locales. Echappant au contrôle des services américains, Al-Jazeera suit l’évolution du conflit en bénéficiant d’informations qui proviennent du coté Irakien. Et qui donne une version de l’évolution des armées américano-britanniques sur le front. Des attaques sur des villages de moindre importance sont évoquées, alors qu’elles subissent un black-out complet de la part des services d’information de la coalition occidentale. Attaqué dès son ouverture, inaccessible en quelques heures Il n’est donc pas surprenant de constater qu’il aura fallu quelques heures pour que la version anglaise du site Web d’Al-Jazeera disparaisse. Mis en ligne lundi 24 mars, le site a rapidement subi des dysfonctionnements en provenance du serveur. L’afflux probable de visiteurs n’est pas la seule explication, le lancement du site s’est fait dans une relative confidentialité. Une attaque organisée de hackers est plus probable. Le serveur est finalement tombé dans la nuit de mardi à mercredi. Il n’était plus accessible au moment où nous avons écrit cet article, mercredi matin. Le site anglais d’Al-Jazeera, s’il est de nouveau en ligne : http://english.aljazeera.net/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur