Qui veut un forfait Free à 10 euros par mois?

Cloud

Free innove la commercialisation de ses forfaits Freebox sur le site d’achat express Vente-privee.com.

Voilà une méthode pour le moins inédite, si ce n’est originale, de vendre ses forfaits Internet. Les 3 et 4 juin, Free commercialisera ses offres ADSL triple playpar l’intermédiaire du marchand en ligne Vente-privee.com. L’intérêt? Un tarif divisé par trois. Soit l’Internet haut débit, la télévision et la téléphonie illimité vers les postes fixes vers une centaine de destinations pour 10 euros par mois au lieu de 29,99 euros. L’offre sera valable 12 mois, le tarif « normal » s’appliquant au-delà.

Avec 7,5 millions de membres de Vente-privée.com en France (10 millions en Europe), l’opération risque de connaître un certain succès et qu’il n’y en aura pas pour tout le monde. Le nombre de forfaits proposés étant limités. En quel volume? Ni Free, ni Vente-privée.com ne s’exprimeront sur le sujet. Rappelons que le principe du site marchand est de proposer un ensemble d’articles à prix cassés offerts aux clients selon le principe du premier arrivé premier servi. L’offre a démarré à 7 heure ce jeudi matin et se poursuivra jusqu’à 23h59 vendredi 4 juin. Du moins tant qu’il reste des forfaits à vendre.

Difficile de comprendre les motivations de Free à travers cette opération. Certes, l’opérateur connaît un certain ralentissement de ses souscriptions ADSL face à la concurrence. Mais il ne perd pas de clients contrairement à Alice, l’autre marque Internet d’Iliad, dont la vente soldée de ses forfaits aurait trouvé une réelle justification. De plus, Iliad engrange une confortable base de 4,5 millions d’abonnés. Ce ne sont donc pas les quelques centaines (au plus milliers) de forfaits Freebox que nous estimons mis en vente en ligne qui vont changer significativement les résultats d’Iliad.

Même interrogation du côté de Vente-privee.com qui dispose déjà d’une base de clients conséquente. L’objectif de l’opération n’est donc pas de recruter de nouveaux membres mais de diversifier les contenus vendus. Des produits matériels (disques, vêtements, ect.), le site veut élargir son catalogue aux ventes de services, nous confirme le marchand. Il est donc fort probable que les ventes de forfaits télécoms soldés, Internet ou mobiles, soit amenées à se répéter les sites d’achat express.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur