Quoi de neuf dans Firefox 3.1 alpha 2 ?

Logiciels

Nouvelles fonctionnalités et vitesse en hausse, Firefox 3.1 alpha 2 est au coude à coude avec Google Chrome

Du nom de code de Shiretoko, la version alpha 2 de Firefox 3.1 est disponible en téléchargement. Il demeure plus prudent de ne pas l’utiliser sur une machine de production. Cette version de test (tout comme la compilation journalière, du nom de Minefield) a cependant le bon goût de ne pas remplacer votre version stable de Firefox.

Au chapitre des nouveautés figure le support de la balise vidéo définie dans les spécifications HTML 5. Le support des feuilles de style (CSS) 2.1 et 3 est également amélioré, tout comme les performances générales du moteur de rendu HTML Gecko 1.9.1. Enfin, le support des effets de transparence de Windows Vista est complet.

Nous avons aussi apprécié le déplacement des onglets entre les diverses fenêtres du navigateur (un module complémentaire était auparavant nécessaire pour effectuer de telles manipulations).

Les web workers offrent de faire tourner une partie du code JavaScript en arrière plan, ce qui permet de ne plus bloquer l’affichage d’une page lors de l’exécution d’un script de large taille. Quoique utile, cette fonction nécessitera l’adaptation du code JavaScript existant.

Le score au test Acid 3 est excellent : 85%. C’est le point fort du navigateur web de la fondation Mozilla.

Moteur JavaScript : devant Google Chrome ?

Nous avons fait passer le test SunSpider à Shiretoko ainsi qu’à la dernière version compilée de Minefield (en date du 7 septembre 2008). Première bonne nouvelle, Minefield ne plante plus sur ce benchmark :

Shiretoko Shiretoko (JIT) Minefield Minefiled (JIT)
3d 431,8 ms 386,8 ms 387,8 ms 174,0 ms
access 427,6 ms 442,2 ms 435,2 ms 205,2 ms
bitops 291,0 ms 284,0 ms 290,4 ms 43,6 ms
controlflow 35,8 ms 37,2 ms 33,8 ms 35,4 ms
crypto 191,4 ms 194,6 ms 175,6 ms 85,6 ms
date 228,4 ms 226,8 ms 216,4 ms 246,2 ms
math 344,0 ms 342,8 ms 323,6 ms 58,0 ms
regexp 331,6 ms 277,4 ms 284,6 ms 392,2 ms
string 719,6 ms 684,2 ms 625,8 ms 513,2 ms
total 3001,2 ms 2876,0 ms 2773,2 ms 1753,4 ms

L’activation du compilateur just-in-time TraceMonkey dans Firefox 3.1 alpha 2 ne donne pas de résultats bien probants. Ceci lui permet toutefois de repasser devant Google Chrome (et son moteur JavaScript V8), crédité d’un score de 2898,8 ms. Visiblement, le moteur JavaScript TraceMonkey ne semble pas actif dans cette version alpha. L’excellent score de Minefield confirme ce point. Avec 1753,4 ms, il est le plus rapide à ce test. Ce score est cependant à prendre au conditionnel, le test portant sur les dates plombant le résultat de Google Chrome. Sans lui, c’est le navigateur de Google qui prend la tête avec un score de 1400,67 ms contre 1507,2 ms pour Minefield.

Globalement, TraceMonkey est plus rapide dans le domaine des calculs purs et moins dans celui de l’affichage et des accès mémoire. Google a effectivement « mis le paquet » sur cette partie, le calcul restant une section assez peu optimisée (chose qui devrait changer par la suite). L’ensemble de tests proposé par la compagnie met l’accent sur la vitesse d’affichage, ce qui permet à Chrome de reprendre la tête avec un score de 1.933 points. Les versions de test de Mozilla améliorent un peu leur score, qui passe à 203 points (contre 198 points pour Firefox 3.0.1). Curieusement, lorsque TraceMonkey est actif, le chiffre tombe à seulement 176 points.

Si les développeurs de la fondation Mozilla arrivent à corriger ce point, Firefox 3.1 promet d’être un grand cru.

Pour tout connaître sur Firefox 3, consultez notre dossier spécial,

4 pages d’infos avec Tristan Nitot, président de Mozilla Europe.

Notre test complet : six pages pour tout savoirsur Google Chrome

Notre dossier spécial Google Chrome


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur