Qwest accuse MCI de faire obstruction

Cloud

Nouveau rebond dans le feuilleton du rachat de MCI, Qwest accuse l’opérateur de refuser de poursuivre les discussions

MCI (ex WorlCom), deuxième opérateur de téléphonie longue distance américain, pratique-t-il une obstruction sur la dernière offre de Qwest Communications International ?

C’est ce que semble penser Qwest, qui accuse MCI de refuser de poursuivre les discussions sur sa dernière l’offre de 8,45 milliards de dollars. L’affrontement de Qwest et Verizon pour le rachat de MCI prend une tournure pour le moins agressive. Verizon a la préférence du conseil d’administration de MCI, qui retient sa surface financière très favorable. Mais les actionnaires préfèrent Qwest et ses 8,45 milliards, face aux 6,75 milliards proposés par son concurrent. Les affrontements oraux s’enchaînent. Ivan Seidenberg, p-dg de Verizon, affirme dans un courrier que Qwest a grossièrement exagéré ses perspectives de synergies en cas de fusion. Ce dernier, en effet, estime que la synergie avec MCI permettrait de réaliser une économie de 14,8 milliards de dollars, le double de Verizon. Et c’est au tour de Qwest de surenchérir : “Si le conseil d’administration de MCI souhaite réellement évaluer la proposition de Qwest, il n’existe pas d’argument juridiquement valide pour ne pas poursuivre l’échange d’informations“, a déclaré Richard Notebaert, le p-dg de Qwest. Le conflit qui oppose Qwet à Verizon se double du conflit entre le conseil d’administration et les actionnaires de MCI, auxquels il sera difficile de justifier du refus d’une offre supérieure d’un milliard et demi de dollars, même si le moins offrant apparaît comme le plus sûr !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur