Rachat de Yahoo par Microsoft : le Congrès américain s'inquiète

Régulations

Une telle opération pourrait créer des distortions concurrentielles

L’OPA de Microsoft sur Yahoo a pris tous le monde de court. Le géant de Redmond propose pas moins de 44,6 milliards de dollars pour s’emparer du géant du Web qui aujourd’hui traverse une mauvaise passe. En jeu : permettre à Microsoft de se diversifier et surtout de devenir un acteur majeur de la publicité (Yahoo est e numéro deux de se secteur) en ligne afin de concurrencer Google.

Mais une telle opération risque de poser des problèmes de concurrence. Et passé l’effet de surprise, les autorités américaines, pourtant attachés ‘au libre marché’, commencent à montrer des signes d’inquiétudes.

La commission des affaires judiciaires du Congrès a ainsi annoncé ce vendredi soir qu’elle organiserait une audition le 8 février pour examiner l’offre de rachat de Microsoft.

Cela représenterait “certainement l’une des plus importantes fusions dans le secteur de la technologie et présente de gros problèmes par rapport au paysage concurrentiel de l’internet”, ont souligné les parlementaires John Conyers, responsable de la commission, et Lamar Smith, dans un communiqué. “La commission auditionnera des experts qui mesureront si (ce projet) représente une consolidation à promouvoir ou s’il entame les principes fondamentaux d’un internet concurrentiel”, précise le communiqué.

La Commission européenne aura également son mot à dire. Si elle n’a pas encore commenté l’offre de Microsoft, la Commission pourrait voir d’un mauvais oeil ce rachat. Bruxelles est allergique aux abus de position dominante et a déjà lourdement condamné Microsoft pour de telles pratiques…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur