Rachat d’EDS : HP finalise et conforte la direction dans ses fonctions

Cloud

HP confirme Ron Rittenmeyer, p-dg d’EDS dans sa fonction. Pour le moment ?

Après avoir obtenu, début juillet, le feu vert de la Commission européenne, Hewlett Packard met la dernière main au rachat d’Electronic Data System (EDS). L’acquisition, fixée à 13,9 milliards de dollars, avait débuté au mois de mai dernier.

Selon une information du New York Times, la direction du géant de l’externalisation devrait restée en grande partie inchangée. HP a confirmé Ron Rittenmeyer, p-dg du groupe, dans sa position. D’autres responsables, à des postes clefs, devraient également conserver leurs fonctions.

Du côté d’HP, quelques changements devraient être opérés. Andy Mattes, vice-president OUtsourcing chez HP, devrait désormais travailler en étroite collaboration avec Rittenmeyer en qualité de vp des services applicatifs.

Selon les analystes de Forrester, “il n’y a aucune surprise“. Ces quelques ajustements reflètent la stratégie d’HP, à savoir intégrer les membres de ses propres équipes au sein des effectifs de sa nouvelle acquisition.

Pour le moment, le sort d’EDS en tant qu’entité indépendante reste incertain. Rien ne permet d’affirmer encore, semble-t-il, si la société deviendra une filiale ou sera intégrée à une division d’HP.

Mark Hurd, p-dg d’HP, doit apporter davantage de précisons à ce sujet au cours du mois de septembre prochain.

EDS, est un géant de services d’outsourcing et de consulting IT. Créée en 1962 par le milliardaire Rose Perot, la société compte 139.000 salariés. L’acquisition permet à EDS de passer devant IBM dans les services informatiques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur