Rachat de T-Mobile : Xavier Niel cherche l’appui de Google ou Microsoft

OperateursRégulations

Selon la presse américaine, Iliad-Free s’est rapproché des deux géants pour négocier leur appui financier afin de relever son offre de rachat sur T-Mobile.

Afin de parvenir à mettre la main sur T-Mobile – ce qui semble passer par une réévaluation de son offre initiale -, le groupe Iliad-Free aurait pris langue avec Google et Microsoft selon le New York Post, qui cite une source bien informée. Nos confrères expliquent que le groupe télécoms français cherche de nouveaux soutiens financiers, d’où les contacts noués avec les deux géants américains.

Objectif présumé : formuler une deuxième proposition plus musclée auprès de Deutsche Telekom (actionnaire principal de T-Mobile US) pour remporter son adhésion. Le 7 août, Tim Höttges, Pdg de Deutsche Telekom, a en effet déclaré n’avoir reçu « offre satisfaisante » pour la cession de la part que détient son groupe dans T-Online (57%). Autrement dit, l’offre du groupe français est insuffisante, et ce même si ce dernier reste aujourd’hui seul en lice après le retrait de Sprint. Dans sa proposition initiale, Free proposait de mettre sur la table 15 milliards de dollars.

Fréquences mobiles : Google à l’affut

Alors que Xavier Niel, principal dirigeant d’Iliad-Free a effectué un voyage aux Etats-Unis (notamment pour y rencontrer Mark Zuckerberg au siège californien de Facebook selon Le Point), il a probablement pris des contacts avec des acteurs Internet-télécoms sur place pour évoquer le dossier T-Mobile.

Jadis, à de multiples reprises, une firme comme Google a souvent émis le souhait d’acquérir des fréquences mobiles aux Etats-Unis, rappellent nos confrères de ITespresso. Notamment en participant à des enchères publiques (mais la firme Internet de Mountain View avait échoué en 2008).

La recherche de partenariats par Iliad-Free serait-elle perçue comme une nouvelle opportunité ? Aucune des parties concernées n’a émis de commentaires à ce sujet. Les signaux demeurent bien trop faibles en l’état actuel.

A lire aussi :

Rachat de T-Mobile US : une opportunité attractive pour Iliad selon l’Idate


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur