Rackspace adhère au mouvement OpenPower

CloudDatacenters

Nouveau membre de la Fondation OpenPower, Rackspace mise sur cette technologie pour compléter efficacement les initiatives OpenStack et Open Compute.

Rackspace vient de devenir membre du groupement OpenPower. La firme, l’un des acteurs les plus influents de la scène cloud, affiche ainsi son intérêt pour les serveurs ouverts conçus autour de l’architecture Power d’IBM. Des machines qui verront le jour en 2015.

La société indique travailler depuis déjà plus de 18 mois avec la Fondation OpenPower, qu’elle rejoint à son tour aujourd’hui. Rackspace voit en l’initiative OpenPower le complément idéal de la pile cloud OpenStack et des serveurs Open Compute.

« OpenPower propose un firmware ouvert et un accès plus avancé que partout ailleurs aux composants, à la mémoire et aux dispositifs de stockage. C’est sans précédent, » explique Aaron Sullivan de Rackspace.

Le coup du PC, version serveur

Nous l’avons déjà signalé plusieurs fois ; avec le groupement OpenPower, IBM nous refait le coup du PC, mais en mieux. La firme libère ainsi le code source du micrologiciel, ainsi que celui de certains composants clés. Les fondeurs seront même en mesure de produire leurs propres puces Power.

Une stratégie qui va bien plus loin que celle proposée avec les PC x86, un standard moins ouvert. IBM espère également marquer des points avec l’architecture Power, mieux adaptée (du moins sur le papier) que les x86 pour aborder le monde des serveurs.

Reste à déterminer sur les offres OpenPower sortiront en quantité suffisante en 2015, et si la résistance au changement n’en fera pas le flop de l’année, comme cela avait pu être le cas avec l’initiative CHRP des années 90.

À lire aussi :

Red Hat finalise son offre Linux pour Power8
Les premiers serveurs Power8 ‘non IBM’ sortiront début 2015
OVH invite Docker et Power8 dans ses offres cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur