Radar IT : Grands comptes anti-cloud, IP brésilienne pour Azure US, Juniper espionné par Cisco

OneNote, l’outil de prise de notes de Microsoft, est une offre particulièrement populaire. Déjà accessible sur les terminaux mobiles Android, l’application est aujourd’hui optimisée pour les tablettes.

L’interface utilisateur de OneNote sera en mesure de mieux tirer parti de la taille d’écran des tablettes Android. Cette version de OneNote se veut donc dorénavant très proche de la mouture dédiée aux iPad d’Apple.

Il sera également possible d’annoter à la main les documents. Microsoft profite de l’occasion pour améliorer les performances de l’application et éliminer certains bogues.

Des versions gratuites, mais connectées

Pour exploiter OneNote, il conviendra de disposer d’un terminal équipé au minimum d’Android 4.1, mais également d’un compte Microsoft, les données étant synchronisées dans le Cloud de la firme.

Cette obligation de disposer d’un compte Microsoft se retrouve dans toutes les versions gratuites de OneNote. Que ce soit sous Android, iPhone ou iPad, mais également sous Windows et OS X. Une gratuité sous conditions qui répond à la nouvelle stratégie appliquée à cette solution début 2014 (voir « Microsoft Office : une version gratuite de OneNote pour Mac et PC »).

L’utilisation 100 % hors ligne de cet outil reste donc réservée aux versions commerciales de OneNote livrées avec la suite Office.

A lire aussi :

Lancement officiel d’Office Online, suite bureautique en ligne gratuite de Microsoft

Microsoft prépare une application Outlook Web Access pour Android