Radar IT : L’iPad aime Office, IoT un e-capharnaüm, Retrait au doigt d’argent

Régulations

L’essentiel et rien que l’essentiel pour les DSI. Retrouvez notre revue de presse IT hebdo internationale avec au menu l’iPad qui aime Office, l’Internet des objets un vrai e-capharnaum et de la biométrie pour les retraits d’argent.

Failles

Windows Vista et 7 plus infectés que XP

C’est la seizième édition du Microsoft Security Intelligence Report  qui le dit. Au dernier trimestre 2013, malgré son âge canonique, le parc Windows XP était moins vérolé que celui sous Vista et 7. Le taux d’infection de l’imposante base installée de XP SP3 n’était que de 2,42%. Loin derrière les 3,24% du parc Vista SP2, OS décidément maudit, suivi par Windows 7 SP1 avec 2,59%. Aussi fraîchement arrivé qu’accueilli sur le marché, Windows 8 est toutefois l’environnement client de Microsoft le moins corrompu (1,73%).

A lire sur Tech Week Europe

 

Ruée

27 millions d’Office pour iPad en six semaines

Mieux vaut tard que jamais. La preuve, après avoir ignoré l’iPad pendant quatre ans, Microsoft a mis en ligne Office pour iPad fin mars. Depuis, c’est la ruée. Les utilisateurs de la tablette d’Apple téléchargent au rythme de 4,5 millions d’exemplaires par semaine la version gratuite qui leur permet de visionner les documents créés avec Office.

Si Microsoft ne précise pas combien d’entre eux s’abonnent ensuite à Office 365 pour pouvoir les modifier ou en créer, ils sont de toute évidence plus nombreux qu’avant le mois de mars.

A lire sur ZDNet

 

Internet des objets

IoT alias e-capharnaüm

C’est en passant par le système de gestion de l’air conditionné que les pirates de Target sont parvenus à s’immiscer jusque dans ses terminaux point de vente pour y dérober 40 millions de numéros de carte de paiement. C’est ça aussi l’Internet des objets, l’IoT (Internet of Things);  un gigantesque foutoir où les systèmes les plus sensibles cohabitent avec les équipements les plus basiques, constitués de composants et de code obsolètes et sans de maintenance.

A lire sur Computerworld

 

Biométrie

Un doigt pour retirer du cash

En Pologne, ITCard, deuxième réseau local de distributeurs de billets, va déployer Planet Cash, 1730 terminaux qui délivreront de l’argent liquide après une authentification du consommateur par le réseau sanguin sous la peau de ses doigts. Selon Hitachi, la fiabilité de sa technologie “finger vein” est meilleure que celle de la biométrie digitale. Autre avantage par rapport aux lecteurs digitaux des smartphones d’Apple et de Samsung, l’hémorragie fait perdre tout son intérêt aux tentatives de vol à la tire de phalange.

A lire sur ZDNet

 

 A lire aussi :

Le Radar IT du 9 mai 2014


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur