Pour gérer vos consentements :
Categories: CloudServeurs

Les radiateurs-serveurs réchauffent les Pays-Bas et la France

Le fournisseur d’électricité néerlandais Eneco s’est rapproché de la start-up Nerdalize, spécialisée dans le Cloud, pour tester des radiateurs-serveurs auprès de clients équipés d’une connexion haut débit. Le but : exploiter la chaleur d’un serveur pour chauffer une maison à moindre coût, tout en limitant les frais de maintenance d’un data center traditionnel. L’expérience est menée auprès de cinq familles aux Pays-Bas. Nerdalize prend en charge le coût de l’électricité nécessaire au fonctionnement du serveur et loue la puissance de calcul à des clients comme le Leiden University Medical Centre.

Eneco se rapproche de la start-up Nerdalize

Nommé « eRadiator » par Eneco, le serveur haute performance installé au domicile de cinq foyers prend la forme d’un radiateur aux lignes épurées. Le dispositif « sécurisé » a été conçu par Nerdalize. Une jeune pousse fondée en 2013, dans laquelle Eneco a pris une participation. L’expérience menée aux Pays-Bas s’achèvera fin 2015. Selon ses promoteurs, la diffusion du projet à grande échelle permettrait aux utilisateurs finaux d’économiser jusqu’à 400 euros sur leur facture de chauffage annuelle. Les clients de Nerdalize, de leur côté, pourraient bénéficier de services Cloud « 30 à 55% » moins chers, et ce grâce à l’économie réalisée sur la location d’espace et les frais de refroidissement d’un data center. Un « eRadiator » fonctionnant à pleine capacité produirait plus de 8000 kWh par an.

Les « radiateurs numériques » de Qarnot

Eneco et Nerdalize ne sont pas les seuls à vouloir valoriser l’énergie consommée par des serveurs en Europe. En France, par exemple, la start-up Qarnot computing propose déjà des radiateurs-serveurs permettant d’utiliser la chaleur produite par les processeurs pour chauffer gratuitement des habitations et installations industrielles. Et gagne la confiance de grands comptes, dont BNP-Paribas CIB. La banque de financement a annoncé la semaine dernière réduire l’énergie consommée par ses serveurs en basculant 5% de ses calculs de risques sur la plateforme de Qarnot computing.

Lire aussi :
Le monde du Cloud va défiler à Cloud Week Paris
Efficacité énergétique des datacenters : l’indicateur DCEM veut enterrer le PUE

Recent Posts

DevSecOps : Snyk plie mais ne rompt pas

Snyk rejoint la liste de licornes de la cybersécurité qui réduisent leurs effectifs pour affronter…

5 heures ago

Scribe : les enseignements à tirer de l’échec de ce projet d’État

Un seul logiciel pour la rédaction des procédures entre police et gendarmerie. C'était l'objectif du…

6 heures ago

HackerOne : quand un initié détourne le bug bounty

Un employé de HackerOne aurait exploité à des fins personnelles des rapports de sécurité soumis…

11 heures ago

Jean-Noël Barrot, nouveau ministre délégué chargé du numérique

Jean-Noël Barrot est nommé ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications du…

1 jour ago

Cloud : Microsoft peine à se convertir à sa « nouvelle expérience commerciale »

Microsoft concède de nouveaux reports dans la mise en place de la « nouvelle expérience…

1 jour ago

PC, tablettes et smartphones : la dégringolade qui s’annonce

Tensions géopolitiques, inflation et difficultés d'approvisionnement impactent à la baisse le marché des terminaux. En…

1 jour ago