(rappel) Adobe veut associer les formats .PDF et XML

Régulations

Adobe entend profiter de sa base de 500 millions d’utilisateurs en ligne, et de sa maîtrise des formats de documents à travers son format universel PDF, pour imposer Acrobat eForms face à Microsoft Infopath

Le partage de documents reste une des chasses gardées d’Adobe, avec Acrobat et son format PDF. Une fonctionnalité que lui reconnaissent les 500 millions d’utilisateurs d’Adobe Acrobat.

Au-delà de l’universalité du format, des capacités de visualisation et d’impression des documents sous un format unique, le ‘.PDF’ dispose de fonctionnalités très recherchées. La protection des documents, leur authentification, le marquage des sources, autant d’informations directement sous le contrôle de l’utilisateur, et qui peuvent sécuriser les données. Or, les deux univers se côtoient et se complètent : XML pour la gestion des données et la création des documents, PDF pour l’universalité, la sécurisation et l’authentification des documents partagés. L’alliance logique du .PDF et du XML XML, langage de marquage des données très répandu dans l’univers Internet et le Web, dispose de fonctionnalités proches, mais pas de l’universalité d’un format unique. En revanche, ce langage permet l’intégration et le traitement des informations -une fonctionnalité qui ne brille pas sur le format .PDF. L’association des deux formats s’impose donc dans une logique complémentaire. Les développements d’environnements compatibles XML, comme Office 2003 de Microsoft, ou les développements en cours d’IBM, renforcent le nécessaire rapprochement des deux univers. Le marché impose la convergence, et l’architecture d’Adobe a déjà pris le virage du XML. Les standards XML y sont déjà présents : XSLT, XPath, XML Schéma, XML Digital Signatures, Namespace, etc. La capacité d’Adobe à intégrer de manière transparente Acrobat dans les applications de Microsoft est aussi un point fort du format, compte tenu de la position leader de la firme de Bill Gates dans les applications bureautiques en environnement PC Windows. Mais là, les 500 millions d’utilisateurs d’Acrobat risquent de peser lourdement sur la balance pour maintenir le leardership d’Adobe Acrobat avec eForms face à Infopath de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur