Un million de Raspberry Pi dans la jungle de l’IT

Poste de travail
raspberry-pi-it

La fondation Raspberry Pi est formelle : elle a livré un million d’exemplaires de son micro-ordinateur à 35 dollars. Une estimation basée sur les 500.000 unités vendues par l’un des deux distributeurs.

Success story pour la fondation Raspberry Pi, qui “sable le champagne” pour fêter la livraison du millionième exemplaire de son micro-ordinateur éponyme.

Cette estimation se base sur les chiffres fournis par l’un des deux revendeurs, en l’occurrence Element14 (Premier Farnell), qui revendique 500.000 ventes, pour 17,5 millions de dollars en valeur (35 dollars l’unité). C’est sans compter les accessoires officiels (câbles, boîtiers, cartes mémoire…) souvent acquis en complément.

Au moins un demi-million

Le doute subsiste quant à RS Components, l’autre revendeur partenaire de la fondation Raspberry Pi. Pour autant, le succès affiché est d’autant plus plausible que la demande a fortement crû depuis que la limite d’une commande par personne – qui faisait foi durant les premiers mois de production – est levée.

Entretemps, “le micro-ordinateur à 35 dollars” s’est bonifié. Il a notamment vu sa capacité de mémoire vive doubler, pour passer de 256 Mo à 512 Mo, le tout avec l’assurance de délais de livraison respectables (2 à 3 semaines).

D’autres modifications d’ordre matériel ont été apportées au fil du temps, comme l’implémentation du reset et la suppression de certains composants pouvant causer des interférences. Une version moins onéreuse (le modèle A, annoncé à 25 dollars) devrait bientôt sortir des limbes, amputée d’un port USB et de l’interface Ethernet.

Au rang des périphériques, il est question d’un système d’affichage substituable à un téléviseur et d’une caméra de 5 mégapixels capable d’enregistrer en Full HD 1080p.

Une communauté aux aguets

Au chapitre logiciel, les nombreuses productions indépendantes trouvent leur place sur le Pi Store, une logithèque dédiée inaugurée en décembre avec le concours d’Indiecity et Velocix.

Sous l’impulsion de cette communauté qui a su composer avec les limitations techniques de la machine, des systèmes d’exploitation optimisés ont vu le jour. La déferlante s’est amorcée cet été avec Raspbian, une Debian élaborée pour tirer parti du coprocesseur arithmétique embarqué dans le processeur Broadcom 2835 à 700 MHz (jeu d’instructions ARMv6).

Android n’a pas tardé à rejoindre le peloton, avec des portages basés sur CyanogenMod 7.2 et 9. Firefox OS a suivi, à l’initiative d’un développeur de la maison Nokia.

Certains éditeurs se sont penchés sur le phénomène. L’Allemand AllforAccounting a adapté son progiciel de gestion Mercaware, pour proposer une solution d’ERP intégrée à 179 euros. En point d’orgue, Oracle a livré une version préliminaire (Developer Preview) de son environnement d’exécution Java SE 8 avec JavaFX, compatible avec le Raspberry Pi.

Un progiciel de gestion sur un Raspberry Pi ?

Image 1 of 3

mercaware.de
Le site web de Mercaware

—— A voir aussi ——
Quiz Silicon.fr : aux ARM, etc.

Crédit photo : Raspberry Pi Foundation


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur