Raspberry Pi : déjà deux millions de mini-ordinateurs vendus !

ComposantsOpen Source
raspberry-pi

La fondation Raspberry annonce avoir vendu 2 millions de son mini-ordinateur au format carte de crédit Raspberry Pi. Une véritable success story pour ce design idéal pour l’apprentissage de l’informatique et pour le développement de projets open-source.

Mi-avril 2013, la fondation Raspberry annonçait déjà avoir écoulé un million de Raspberry Pi. En se basant sur ce rythme de ventes, la fondation estimait alors logiquement que les deux millions seraient atteints en janvier ou février 2014.

Mais, loin de s’essouffler, le rythme des ventes s’est au contraire accéléré puisque le cap symbolique des 2 millions de ventes a été atteint fin octobre 2013. Raspberry de préciser que ce chiffre a été dépassé entre les 24 et 31 octobre.

Le Rapsberry Pi a fait ses véritables débuts en février 2012 avec des premières cartes fabriquées en Chine. C’est plus tard que la production a été rapatriée au Pays de Galles. L’usine britannique de Sony située à Pencoed a pris en charge la production de ce mini-ordinateur constitué d’une carte au format carte de crédit. Ce sont près de 40 000 unités qui sortent maintenant chaque semaine de cette usine.

L’apprentissage de la programmation… notamment

Destiné à faire tourner des distributions de GNU/Linux, le Raspberry Pi a pour particularité d’être commercialisé au tarif de 25 € pour la révision A (sans boîtier, ni alimentation et sans périphériques, clavier, souris…).

Le Raspberry Pi est décliné en versions A et B avec respectivement 256 Mo et 512 Mo de mémoire vive. Il se caractérise par un SoC ARM (ARMv6) BCM2835 cadencé à 700 MHz signé Broadcom (intégrant CPU et GPU). Son GPU VideoCore IV compatible avec l’OpenGL ES 2.0, lui permet de décoder des vidéos encodées en 1080p à 30 ips (images par seconde). Il dispose également de sorties réseau (version B), USB 2.0, vidéos (composite et HDMI), audio (jack 3,5 mm) et d’un emplacement pour carte SD.

S’il peut de ce fait jouer le rôle de boîtier multimédia, David Braben, son créateur, l’a conçu avant tout pour démocratiser l’apprentissage de la programmation informatique. Toutefois, il a largement dépassé ce cadre, notamment grâce à la révision B dotée de 512 Mo de RAM (contre 256 Mo pour la version A).

A l’instar des cartes Arduino, sa taille réduite lui permet d’être intégré dans des dispositifs pour de l’embarqué. Son très faible coût le rend également idéal pour le développement de projets. De surcroît, grâce à une très large communauté tournée vers l’open source, les développements sont facilités et accélérés.

L’écosystème ne cesse par ailleurs de s’enrichir avec notamment un magasin dédié d’applications, le Pi Store, dévoilé par la fondation fin 2012.

Une success story qui n’est donc pas prête de s’essouffler et qui démontre qu’il existe des espaces au-delà du PC, un marché en déclin, et des terminaux mobiles, un marché en plein essor.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur