R&D : Intel abandonne l’électron pour la lumière qui encode à 40 Gb/s

Régulations

Les chercheurs d’Intel ont abandonné l’électron au profit de la lumière

Chez Intel, on travaille beaucoup sur les technologies de demain, et même d’après demain… Ses chercheurs viennent ainsi de réaliser un modulateur laser sur base silicium qui encode les données à la vitesse de 40 Gb/s.

Cette technologie convertit les signaux électriques en lumière. Si elle n’est pas nouvelle, le fondeur expérimente aujourd’hui la combinaison dans un composant unique de 25 lasers hybrides en silicium, avec pour objectif le transfert de plusieurs tera octets de données par seconde.

C’est la victoire quasi définitive de l’optique sur le filaire, les connexions de fibre optique permettent en effet de transporter plus de données sur une bande passante plus importante. Le laser devrait donc s’imposer rapidement jusque dans l’ordinateur, et s’affranchir des limitations et freins imposés par les électrons.

Une seule inconnue demeure, cependant, la disponibilité de cette technologie ? Et sur ce plan, les chercheurs d’Intel ne se risquent pas, se contentant d’évoquer… plusieurs années !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur