REAL Studio transforme son RAD avec LLVM

Cloud

Grâce à LLVM, les exécutables générés par REAL Studio seront plus compacts et plus rapides. Une avancée importante pour cet outil de développement.

En décembre 2010, REAL Software avait modifié en profondeur sa solution de développement rapide en lui permettant de créer des applications natives ou web, depuis un même code source. L’éditeur signait ainsi l’arrivée des RAD dans le monde des applications web.

La société n’oublie pas pour autant les développeurs traditionnels. Ainsi, Geoff Perlman, fondateur et CEO de REAL Software, a fait un point sur l’évolution du compilateur utilisé au sein de son IDE. Développé en interne, ce composant devrait prochainement céder la place à un module basé sur le projet LLVM. Ce dernier est maintenant en mesure de compiler du code REALbasic de base sous Windows. Une bonne nouvelle.

Avec LLVM, les performances des applications devraient grimper en flèche, en particulier dans le cadre de calculs lourds. L’an dernier, une hausse pouvant atteindre un facteur de fois dix avait été évoquée. Autre avantage, LLVM permettra de ne pas insérer les parties inutilisées du framework REAL Studio dans l’exécutable généré, réduisant ainsi grandement sa taille. Pour profiter de cette avancée, il faudra toutefois que ledit framework soit recompilé avec LLVM (il est actuellement généré via le GCC).

LLVM pourrait également permettre à REAL Software d’aborder de nouveaux marchés, comme celui des smartphones et des tablettes équipés de processeurs ARM. Une possibilité intéressante, qui prendra toutefois du temps à se concrétiser, l’éditeur devant au préalable écrire des passerelles vers les frameworks des différents OS mobiles.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur