Réalité augmentée : Magic Leap dévoile son premier casque

Mobilité

La mystérieuse technologie de réalité augmentée de Magic Leap se concrétise enfin avec l’annonce d’un casque et de ses spécifications techniques.

Magic Leap va proposer aux développeurs la mouture Magic Leap One Creator Edition de son casque de réalité augmentée dès cet été.

Le Magic Leap One se présente comme un casque léger de réalité augmentée qui projette des objets numériques dans le monde réel entourant celui qui le porte.

Le Tegra X2 pour les calculs

Le dispositif embarque des caméras pour le suivi complet de la pièce et la reconnaissance de l’espace, ce qui signifie qu’il peut détecter des objets tels que des chaises, des tables… Il est également en mesure d’enregistrer de la vidéo, une LED rouge s’allumant alors.

La société créée et dirigée par Rony Abovitz a également divulgué certaines spécifications de son casque.

On sait ains maintenant qu’il sera équipé du SoC (System on Chip) Tegra X2 signé Nvidia. A titre de comparaison, la console de jeux vidéo Switch de Nintendo est pourvue de la puce Tegra X1.

Il doit permettre de faire tourner des applications et des jeux en mode AR. Magic Leap exploite également son propre système d’exploitation baptisé Lumen, une mouture 64 bits de Linux.

Les supports d’OpenGL 4.5, d’OpenGL ES 3.1 et de Vulkan sont de la partie, Magic Leap invitant les développeurs à utiliser ce dernier pour des performances optimales. Parallèlement, le moteur graphique Unity est aussi supporté, tandis qu’Unreal Engine 4 le sera prochainement.

LightPack et contrôleur

Le casque est associé à un petit boîtier répondant au nom de LightPack, en forme de palet de hockey. Son port USB-C permet de transférer des fichiers, même s’il est aussi possible de le faire en Wi-Fi. Le Bluetooth est également supporté et le casque sera décliné suivant deux tailles.

Le LightPack pourra se clipser sur une poche mais ne devra pas être mis dans à l’intérieure de celle-ci pour des raisons de dissipation thermique.

Le casque sera fourni avec un contrôleur prenant en charge six degrés de liberté. Il dispose de boutons et d’un pavé tactile.

Exclusivité d’AT&T

Enfin, outre-Atlantique, la start-up a noué un accord stratégique avec AT&T qui sera le seul « opérateur mobile » à le distribuer, initialement à Atlanta, Boston, Chicago, Los Angeles et San Francisco.

Créé en 2010, Magic Leap a été financé depuis lors à hauteur de plus de 2,3 milliards de dollars. Un montant record pour une start-up qui n’a pas encore sorti de produit grand public.

Son P-DG Rony Abovitz s’était déjà illustré en cofondant Mako Surgical, une société spécialisée dans la robotique dédiée à la chirurgie (revendue fin 2013 à Kalamazoo, propriété de Stryker Corp, pour 1,65 milliard de dollars).

Ce dernier n’a jamais tari d’éloges sur la technologie de sa start-up : « Il est temps de remettre de la magie dans le monde » ou « Le cerveau humain est encore le meilleur écran jamais conçu ».

Le Magic Leap One Creator Edition permettra de savoir si les promesses sont au rendez-vous.

(Crédit photo : @Magic Leap)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur