Réalité augmentée : Magic Leap lance enfin un casque pour les développeurs

Mobilité

La technologie de réalité augmentée de Magic Leap se concrétise enfin avec l’annonce d’un casque à un tarif toutefois très élevé.

Magic Leap a présenté le Magic Leap One Creator Edition, une mouture destinée aux développeurs de son casque de réalité augmentée.

Durant des années, Magic Leap a levé des sommes colossales auprès de Google, du fonds Fidelity, Alibaba et JPMorgan. Une collecte de fonds qui se traduit maintenant par cette édition Magic Leap One Creator.

Quantités limitées pour le lancement

Cette dernière inclut un casque, un contrôleur et un ordinateur de petite taille pour les calculs.

Le casque de Magic Leap a suscité beaucoup d’attentes suite au financement substantielle de la société. Il est question de plus de 2 milliards de dollars.

Le casque n’est toutefois disponible qu’en « quantités limitées » dans 6 villes américaines (Chicago, New York, San Francisco, Miami, Los Angeles et Seattle) pour son lancement.

Les développeurs qui désirent mettent la main sur cette édition devront débourser pas moins de 2295 dollars. C’est toutefois moins que le casque HoloLens signé Microsoft.

Magic Leap avait promis une plate-forme AR capable de mélanger de manière transparente des images numériques dans le monde réel.

Pour ce faire, le casque n’exploite pas la puissance de calcul d’un smartphone ou d’un PC, mais sa propre unité de traitement portable en forme de palet de hockey baptisée Lightpack.

Son port USB-C permet de transférer des fichiers, même s’il est aussi possible de le faire en Wi-Fi ac. Le Bluetooth 4.2 est également supporté et le casque sera décliné suivant deux tailles.

La batterie rechargeable intégrée promet jusqu’à trois heures d’utilisation continue et se recharge via le chargeur USB-C de 45 watts fournis.

Sa propre unité de traitement

Le LightPack peut se clipser sur une poche mais ne devra pas être mis dans à l’intérieure de celle-ci pour des raisons de dissipation thermique.

Le Lightpack est équipé du processeur Tegra X2 «Parker» de Nvidia avec six cœurs de processeur et 256 cœurs de processeur graphique. Le PC de poche comprend également 8 Go de mémoire vive et 128 Go de mémoire flash dédiée au stockage.

Le casque Magic Leap One repose aussi sur une technologie clé baptisée «Digital Lightfield», qui reste très mystérieuse.

Il est fourni avec un contrôleur prenant en charge six degrés de liberté, disposant de boutons et d’un pavé tactile.

Créé en 2010, Magic Leap a été financé depuis lors à hauteur de plus de 2,3 milliards de dollars. Un montant record pour une start-up qui n’a pas encore sorti de produit grand public (le casque est destiné aux développeurs).

Son P-DG Rony Abovitz s’était déjà illustré en co-fondant Mako Surgical, une société spécialisée dans la robotique dédiée à la chirurgie (revendue fin 2013 à Kalamazoo, propriété de Stryker Corp, pour 1,65 milliard de dollars).

Ce dernier n’a jamais tari d’éloges sur la technologie de sa start-up : « Il est temps de remettre de la magie dans le monde » ou « Le cerveau humain est encore le meilleur écran jamais conçu ».

Côté application, le Creator Edition ne comprend qu’une poignée d’expériences telles que Tónandi, fruit d’une collaboration avec Sigur Rós, l’application sandbox Create et le jeu « Invaders » de Dr. Grordbort. Le casque est avant toute destiné aux développeurs qui désirent écrire leurs propres applications pour le système d’exploitation mixte de Magic Leap, et non pour les amateurs qui espèrent un catalogue complet pour se divertir.

(Crédit photo : @Magic Leap)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur