RECAP 2007 : BI, forte concentration historique et datawarehouse

Logiciels

Une année 2007 marquée par une guerre sans merci entre les géants du secteur et une concentration sans précédent, avec le rachat de sociétés pionnières et en bonne santé. On notera avec un intérêt que la datawarehouse revient avec une préoccupation temps réel que les nouveaux matériels devraient permettre de satisfaire

Comme le montre notre dossier publié fin septembre (http://www.silicon.fr/fr/special-report/2007/09/30/dossier-bi), le millésime 2007 aura été exceptionnel : concentrations tous azimuts, nouveautés et croissance de 14 % !

L’année avait pourtant commencé calmement. Mi-janvier, Cognos ouvrait le bal avec le rachat de Celequest (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/01/22/cognos-s-empare-de-celequest), une solution permettant aux utilisateurs de contrôler en temps réel l’alimentation en données depuis les systèmes transactionnels, et donc de concevoir des tableaux de bord en temps réel.

Oracle avale Hyperion, SAP se fait BO, et IBM absorbe Cognos…

Début mars, Oracle dégaine en s’offrant Hyperion pour 3,3 milliards de dollars (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/03/01/oracle-compte-s-offrir-hyperion) complétant ainsi son portefeuille de fonctions de planification financière, de suivi budgétaire et de pilotage d’entreprise. Avec l’acquisition de ce leader du segment (pour quatre fois son chiffre d’affaires !), Oracle reprend aussi le leadership sur son rival SAP (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/03/02/oracle-acquiert-hyperion-4). Une orientation confirmée avec le rachat de l’expert en planning opérationnel stratégique Interlace Systems en octobre (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/25/oracle_se_paie_interlace_systems__expert_en_planning_op_rationnel_strat_gique).

Dans la foulée de la reprise d’Hyperion, Business Objects rachète le spécialiste du BPM Cartesis en avril, et l’expert en qualité des données en juillet. En octobre, SAP lance une OPA amicale sur Business Objects (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/08/sap___opa_amicale_sur_business_objects__pour_4_8_milliards__) , une opération logique, mais très onéreuse (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/08/sap___b_o___un_rapprochement_certes_logique_mais_cher_paye___) que tous les analystes recommandent (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/22/business_objects___l_offre_de_sap_recommand_e___l_unanimit_). Le leader de l’ERP avait déjà racheté OurlookSoft, spécialiste de la gestion des performances, au mois de mai (http://www.silicon.fr/fr/silicon/news/2007/05/10/acquisition-strat-gique-sap).

Après avoir concocté une offre de services financiers avec IBM (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/09/12/cognos-se-lance-services), et racheté les solutions d’analyse financière d’Applix (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/29/Cognos_Applix), Cognos entre dans le giron de Big Blue pour 5 millions de dollars mi-novembre (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/11/12/ibm_acquiert_cognos__expert_bi_et_gestion_de_performances__5_mds__).

Au milieu de cette braderie planétaire, Microsoft en profite pour lancer sa solution de gestion des performances Office PerformancePoint Server 2007 (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/09/20/microsoft-livre-office), dans la lignée de la gamme bureautique Office 2007, positionné comme client BI de prédilection par l’éditeur.

Une concentration du marché où les poids lourds ont acquis les leaders. Après une phase de digestion certainement significative, une question se pose. Restera-t-il encore de la place pour d’autres entreprises ? Information Builders répond positivement et sans hésitation (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/12/20/_les_entreprises_analysent_moins_de_20___de_leurs_donnees_utiles_), tandis qu’une génération d’acteurs plus jeunes se fait entendre à l’image de Spotfire, racheté par Tibco (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/06/21/spotfire-quoi-de-neuf-apr-s).

Le datwarehouse revient sur le devant de la scène

Teradata (devenue indépendante de NCR – http://www.silicon.fr/fr/news/2007/01/08/teradata-va-devenir-une-spin-) affirme sa bonne santé financière (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/10/ind_pendante__teradata_part_du_bon_pied__financier). En octobre, le géant du datawarehouse lance la douzième version de sa solution et affiche clairement ses ambitions (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/10/sans_ncr__teradata_doit_imprimer_sa_marque). D’ailleurs, la filiale française crée son département “Secteur Public” fin novembre (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/11/22/teradata_france_cr_e_un_d_partement__secteur_public_).

Retour de Bull sur ce segment, qui annonce sa solution DWPS (Data Warehouse Parallel Server) combinant les appliances de l’éditeur Datallegro ces serveurs NovaScale (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/09/26/bull-lance-un-entrep-t-de-donn). Et le constructeur/éditeur ne cache pas ses ambitions (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/09/bull_ambitieux_sur_les_entrepots_de_donnees).

IBM n’est pas en reste avec DB2 “Viper 2“ (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/10/17/db2__viper_2___ibm_reste_dans_la_course_aux_bases_de_donn_es), et s’offre d’ailleurs Datamirror, société canadienne spécialisée dans l’information en temps réel, la BI et les fermes de données (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/07/16/ibm-s-offre-datamirror).

Quant à Oracle, son alliance avec Sun pour proposer des datawarehouse jusqu’à 10 téraoctets illustre son intérêt évident pour ces solutions (http://www.silicon.fr/fr/news/2007/11/15/le_datawarehouse_haute_disponibilit__sun_oracle_).


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur