RECAP 2007, HORIZON 2008 (5) : Dur, dur d’être DSI en 2008 !

Régulations

Englobant les études et la production, paré ou non du titre de DSI, le Directeur Informatique a souffert en 2007. Que lui réserve 2008 ?

Les directions systèmes d’information (DSI) ne sont pas au paradis. Ainsi, le service « Etudes » a souffert : il doit tenir son rang dans les nouvelles technologies tout en maintenant une base très importante d’anciennes technologies. Il doit apprendre à concevoir et développer avec les grands frameworks (.NET et Eclipse) en C#, Java, Ruby, PHP…, tout en maintenant des dizaines de milliers de programmes en Cobol VS et PL/1 pour IMS.

Querelle d’anciens et de modernes à concilier ?

Le service « Production » n’est pas en reste. On lui demande de baisser ses coûts en mutualisant les moyens techniques mais sans en accepter les conséquences : on lui demande encore et toujours des traitements de faveur devenus impossibles dans des machines où personne n’est plus seul. Nivellement par le bas et dictature du spécifique sont à concilier : quadrature du cercle ?

Pour corser le tout, le fait d’avoir un service « Etudes » qui pousse à la nouveauté et une branche Production qui aime la stabilité, fait que ces deux entités sont en divergence d’intérêts, par construction ; mais, cela est vieux comme le monde ! Les « nouvelles architectures » n’arrangent rien; on se souviendra de ce cri du cœur en 2007 d’un directeur de production : « 27 serveurs pour une seule application n-tiers : c’est insupportable ! »

Enfin, l’utilisateur, lui, ne cherche qu’à regarder dehors si par hasard les offres de services ne seraient pas mieux et moins chères chez des prestataires! Sachant que si c’est lui qui les choisit, elles seront forcément alignées ! Ambiance…

Que verra-t-on en 2008 ?

Des préconisations de plate-formes internes :

Pour limiter les possibles, faciliter le passage entre Etudes et Production, des plates-formes techniques seront de plus en plus préconisées pour un usage commun. Des outils de test par exemple seront utilisés ensemble. Les responsables informatiques trouveront là un terrain d’entente. Les fournisseurs frappent déjà à la porte. IBM a déjà pas mal de chose à cheval entre les deux mondes (trop ?) HP achètera-t-il un outil de conception pour l’assortir à sa panoplie d’outils de production ? Oracle en outsider ? et Microsoft ?

La fin des grands projets et des démarches « your mess for less » :

Les grands projets (souvent dits « de refonte ») chiffrés en milliers de jours hommes, vont se raréfier. On leur préférera des politiques de petits pas modulaires. De même, côté production, les externalisations en grande masse (de type « your mess for less » où l’on confie un grand pan de sa production vieillie à un infogéreur « pour moins cher ») se feront beaucoup moins nombreuses. 2007 a clairement montré la tendance. L’externalisation est sélective, sur des secteurs précis avec des offres standardisées. On ne refond pas, on tue par petits bouts ! Et on substitue d’autres morceaux du SI. On intègre des moyens et des services ; ce ne sera pas forcément plus facile, mais cela donnera plus de résultats intermédiaires, plus vite.

La mode des clubs pour s’informer

Le Monde Informatique papier a disparu en 2007, 01 Réseaux aussi : comment s’informer ? Par le Web ? Comment trier ? Les clubs de responsables partageant les mêmes préoccupations auront du succès. Clubs utilisateurs, club de responsables de production, etc. 2008 sera riche en réunions et ce ne sera pas du Web 2.0 !

Recherche débutant, spécialiste Cobol IMS et CICS

Cette petite annonce sera courante en 2008, des écoles d’ingénieurs (genre Esial Nancy) des fournisseurs (ex : IBM) et des utilisateurs (comme La banque Postale) ont déjà des actions qui vont dans ce sens. Devant le « papy crack » des anciens du mainframe, les babies font leurs booms avec du Cobol-CICS !

Les systèmes de contrôle arrivent

Les Directeurs Informatiques ont vu débarquer en 2007 des auditeurs divers et variés (pour le contrôle interne, pour Sarbanes-Oxley, pour la gestion des risques, pour la gouvernance, ou diverses certifications,…) ils se sont faits contrôler sous toutes les coutures ! Les informaticiens veulent désormais « prendre la main » sur leurs affaires, car ils ont lancé des projets d’amélioration interne (Itil, Sécurité, Continuité, ISO 20 000) et veulent maintenant avoir un levier de pilotage et prouver leur sérieux ! Les systèmes de contrôle vont arriver en 2008, l’informatique aura sa propre maîtrise. Mais attention ! cela ne se fera pas tout seul…

Conclusion, 2008 sera une année passionnante pour les Directeurs Informatiques !

_____

(*) Consultant, Duquesne Research


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur