Récap 2008 : L’année du démarrage pour le Cloud Computing

Logiciels

Outre les avancées des promoteurs comme salesforce, Amazon ou Google, Le Cloud trouve de nouveaux défenseur : Informatica, Vmware, CA… mais aussi IBM ou Microsoft. Quoi que…

Fournir des applications sous forme de services en ligne a concrétisé une première évolution avec le Saas. Aujourd’hui, le Cloud Computing permet de pousser plus loin le concept, en faisant coopérer entre eux des services exclusivement en ligne : une web-coopération qui invente de nouveaux modèles avec salesforce.com, Amazon, Google, Facebook, Informatica, etc.

Au premier trimestre, Microsoft lance aux États-Unis ses services en ligne Exchange Online et SharePoint Online. Toute annonce de Microsoft ne peut laisser indifférent, cependant, cette concrétisation de sa stratégie Software+Services ne saurait être assimilée à du Cloud Computing ou à du Saas, mais reste cantonnée à des applications en ligne. Un argument tout de même pour l’externalisation et une preuve de l’évolution du modèle des éditeurs.

Grosse année pour salesforce.com

En mai, salesforce.com lance Visualforce, une interface de développement d’interfaces utilisateurs en ligne, bien entendu accessible en ligne. En août, l’américain rachète le spécialiste français de la gestion des interactions clients pour centres d’appels. Il envisage alors de porter en Saas cette gestion très évoluée des connaissances client dans son offre de Support et Service. À l’occasion de son événement Dreamforce à San Francisco, salesforce.com lance son offre d’hébergement de sites Web, et rappelle que chacun peut essayer de développer gratuitement des applications Cloud sous salesforce.com, afin éventuellement de les vendre par la suite… Le Saas accessible à tous ?

Outre des accords déjà passés avec divers acteurs comme Google, le fer de lance du Saas noue un partenariat stratégique avec Amazon pour rendre accessibles ses solutions Saas de stockage et de puissance de calcul depuis force.com et réciproquement. Un accord du même type avec Facebook est également annoncé à cette occasion.

Les poids lourds prennent position Le dynamisme d’un nouveau marché s’examine en fonction de l’adhésion des acteurs essentiels. En juin, le spécialiste de l’intégration de données Informatica porte sa solution sur la plate-forme de salesforce.com, en annonçant son futur Cloud.

En aout, IBM revient dans le jeu en expliquant les avancées de son projet BlueHouse, ou le Saas appliqué à la communication et à la collaboration Lotus. Puis en octobre, Big Blue annonce cinq services Cloud, dont BlueHouse. Néanmoins, tout comme Microsoft, IBM annonce la possibilité de concevoir des clouds privés chez ses clients avec ses offres… Or, cette approche diverge du Cloud, dont l’intérêt réside dans l’unicité de la plate-forme disponible à tous au même moment, avec la même version logicielle…

La virtualisation (autre forte tendance) s’approche du Cloud, et le leader mondial VMware entend bien poser ses jalons sur ce terrain avant ses concurrents.

Après l’annonce de ses services en ligne à Huston lors de son événement dédié aux partenaires Microsoft annonce en octobre sa plate-forme Saas baptisée Azure.

Et parce que les Cloud doivent aussi être administrés et proposer une qualité de service mesurable, CA y apporte son IT Management et en profite pour annoncer la création de sa division On Demand qui travaillera au portage de ses offres en Saas, avec des services déjà annoncés sous Clarity pour pour le stockage.

Mi-novembre, Amazon ouvre son service Saas EC2 (Elastic computing) à l’Europe.

Des critiques ou du folklore ?

Néanmoins, certaines critiques s’élèvent comme celles de Richard Stallman conseillant à chacun de travailler avec ses données, et ses programmes sur son propre ordinateur (et un feu de camp…). Mais avant cela, Larry Ellison, le dirigeant d’Oracle, lançait lui aussi une salve contre le Saas tout en affirmant que sa société allait s’y lancer. Difficile de bousculer un modèle en place et très rentable ?

__________________

Audio-cast Virtualisation Microsoft-Novell Vous souhaitez plus d’informations sur l’optimisation des ressources ? Découvrez comment améliorer la souplesse des centres de données grâce aux solutions Microsoft-Novell de virtualisation à sources mixtes.

Inscrivez-vous vite pour découvrir cet audio-cast


Auteur : José Diz
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur