Récap de l’actualité du 17 juillet au 8 août

Régulations

Absent, en congés depuis 15 jours ou plus?
Voici les principaux sujets d’actualité, événements ou micro-événéments du microcosme des nouvelles technologies informatiques et télécoms. Les articles sont disponibles en tapant les mots clés (ici en caractères gras)

Côté alertes aux vers et virus, le mois de juillet a connu son lot d’avertissements. Et surtout des crescendos autour de

MyDoom qui est revenu avec deux voire trois avatars: on en est à MyDoom-Q, une variante pas spécialement virulante, mais qui s’active sur les moteurs de recherche, notamment Yahoo. En Russie, un gang de cyberpirates, russes, a pu être arrêté, pris la main dans… Internet La charte anti “peer-to-peer” en France a mobQilisé les esprits, jugée inopportune ou sur-dimensionnée par bon nombre d’observateurs. Et la loi ‘Informatique et Libertés’ vient de subir quelques mises à jour -attendues. Côté concurrence des services en France, l’ART s’est opposé à une baisse de prix, tandis que France Télécom a annoncé une offre de “visiophonie” pour relancer le marché de la téléphonie fixe. L’opérateur historique a ré-enclenché un partenariat avec son ex-partenaire /concurrent déclaré, Deutsche Telekom, un partenariat amical en recherche et développement. Et à l’ordre du jour de son assemblée générale du 1er septembre prochain, France Télécom doit faire voter une résolution permettant l’attribution de stocks-options à ses cadres dirigeants (ce qui avait été accordé à ceux d’Orange et Wanadoo, ex-filiales, en cours de ré-intégration dans la maison-mère. Côté ADSL, Wanadoo (France Télécom) a tenté de nouveaux tarifs qui ont soulevé un tollé chez les concurrents. Le 14 juillet aura été bigrement célébré à la SNCF: méga-panne historique aux guichets de réservation… Plusieurs jours ont été nécessaires avant de comprendre ce qui a pu se passer. Côté informatique, Linux talonne toujours Windows: grandes discussions et lobbying à la Mairie de Paris, et adoption à 50% par Vienne, capitale d’Autriche, tandis que le Ministère de l’Equipement a déjà fait le choix de l'”open source”. Et Carrefour d’annoncer son premier PC “Linux”. HP a présenté début août deux postes de travail, dont le premier PC portable doté de Linux en version de base. Et Unisys s’est officiellement dit prêt à suivre ses clients vers Linux. Microsoft a décidé de traiter un arrangement amiable avec Lindows. Les hostilités sont terminées. Par ailleurs, le numéro un mondial du logiciel n’a pas démenti qu’il s’intéressait au rachat de Nintendo -tandis qu’Ubisoft se tournerait vers Lara Croft -pardon, Eidos. Et chez les éditeurs d'”instant messaging” un accord de coopération a été signé, regroupant les principaux éditeurs de ces logiciels. Côté connexion sans fil Wi-Fi, Cegetel a remporté le marché d’équipement des principales gares SNCF pour en faire de ‘hot spots’ de communication… Et Motorola a présenté son premier mobile GSM / Wi-Fi. HP a présenté son tout dernier iPaq communicant sous tous les standards, tandis que Microsoft renonce son site Web US d’informations “Slates“. S’agissant d’innovations, Toshiba, dont les chiffres se redressent de façon spectaculaire, a annoncé un PC-TV. Intel a fait son mea-culpa en raison d’une succession de retards dans les prochains lancements. Craig Barrett, le ‘big boss’ a tapé du poing sur la table. Chez AMD, introduction d’un processeur d’entrée de gamme, le Sempron. Côté finances, c’est Sun qui a créé la bonne surprise: les ventes sont reparties à la hausse! Partout ou presque, tous les résultats du trimestre écoulé sont bons voire très encourageants. Exemple: Alcatel a recouvré la profitabilité. Quelques exceptions, comme Equant. Et en France le e-Commerce se porte mieux que jamais. De même, confirmation sur la bonne tenue du marché des PC dans l’Hexagone au 2è trimestre 2004. Dans les grandes stratégies, à noter un nouvel accord entre Microsoft et Capgemini. Et une nouvelle réorganisation de taille chez Siemens, fusion de deux divisions -télécoms et réseaux. Au niveau mondial, heureux présage: le marché des semiconducteurs se consolide encore. Et, à Paris, chez Altran, un ancien dirigeant de premier rang, a été mis en examen. Bonne reprise!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur