Recherche : Bing veut partager ses résultats sur Facebook et Twitter

Cloud

En automatisant le partage des résultats sur les profils utilisateurs de Facebook et Twitter, Microsoft teste une fonctionnalité qui vise à multiplier l’audience de Bing.

Dans son combat contre Google, Microsoft multiplie les innovations de son moteur de recherche Bing. La semaine dernière, Microsoft a annoncé étudier une nouvelle fonctionnalité particulièrement participative et baptisée Bing & Ping.

Plus que des fonctionnalités de recherche, Bing & Ping propose de « partager ce que vous avez trouvé avec vos amis ». Concrètement Bing permettra, en quelques clics via des boutons dédiés, de diffuser le contenu d’un résultat de recherche sur différentes plates-formes. Pour l’heure, seuls les incontournables Facebook et Twitter sont proposés. Ainsi que l’envoi par e-mail ou encore la copie en mémoire des résultats d’une recherche.

L’objectif est évidemment de ramener du trafic sur Bing en le promouvant par les informations qu’il fournit et invite à partager. Car, malgré son lancement en fanfare, Bing peine sérieusement à décoler. Même l’agrégation de ses parts de marché (autour de 9 % en août) avec celles de Yahoo (dans le cadre de l’accord d’échange technologique) ne lui permettrait guère de s’élever au-delà des 20 % sur le marché américain face à l’insolent Google et ses 65 %.

Pour le moment, Bing & Ping n’est proposé que dans un cadre privé. Privé mais ouvert puisqu’il suffit de rejoindre le fan club de Bing sur Facebook pour recevoir une invitation à tester la fonctionnalité et faire part, en retour, de son expérience.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur