Recherche en ligne : Yahoo et Microsoft en discussions informelles avec la Commission européenne

Cloud

Ces discussions en amont visent à prévenir les enquêtes ultérieures sur les risques anti-trust sur le marché de la recherche en ligne.

Yahoo et Microsoft poursuivent leurs discussions en matière recherche en ligne. Notamment auprès de la Commission européenne. Selon l’agence Reuters, qui s’appuie sur une source anonyme, les deux firmes américaines ont initié des discussions informelles avec les autorités bruxelloises de la concurrence.

Ces discussions viseraient à vérifier, en amont, que l’accord signé pour 10 ans entre Microsoft et Yahoo reste conforme aux lois de la concurrence européenne. Une précaution que prendrait notamment Microsoft dont les relations avec l’Europe sur les problématiques de position dominante ont foisonné ces dernières années, tant autour de Windows, des formats de fichiers (Media Player) que, plus récemment, des navigateurs.

Cette fois, la situation est différente. Le marché de la recherche en ligne est dominé par Google autour de 65-70 % (selon ComScore) des parts aux Etats-Unis (plus de 90 % en France). En associant leurs forces technologiques et marketing, Yahoo et Microsoft couvriraient à peine 30 % du marché. Pas de quoi parler de position dominante. Néanmoins, l’audience cumulée visée par Microsoft et Yahoo pour mieux attirer les annonceurs sont visiblement étudiées de prêt par les autorités de la concurrence.

Notamment aux Etats-Unis. En début de semaine, le ministère de la Justice américaine (DoJ) a prolongé la durée de son enquête autour de l’accord et exige de se faire plus persuasif. Probablement en montrant que venir concurrencer Google sur la recherche en ligne sera bénéfique au marché.

L’accord entre Microsoft et Yahoo doit être finalisé au 27 octobre. Mais le feu vert des autorités de la concurrence américaines et européennes ne sont pas attendues avant début 2010.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur