Record historique de malwares début 2011

OS mobilesSécurité

Dans son rapport trimestriel sur la sécurité informatique McAfee constate un nombre historique de malwares, en particulier sur les smartphones, que ne compense pas le déclin des spam et des botnets.

Mc Afee dévoile son rapport sur l’évolution des menaces informatiques au premier trimestre 2011. Si le niveau a diminué par rapport à la fin de l’année 2010, il est cependant en augmentation comparé à la même période l’an dernier. La baisse du nombre de spam et de botnets se poursuit, mais les malwares se propagent de plus en plus, portés par la démocratisation des smartphones.

McAfee a recensé en moyenne 8600 nouveaux sites malveillants par jour entre le 1er janvier et le 31 mars 2011. Une pointe à près de 70.000 a même été enregistrée fin janvier. Les malwares (logiciels malveillants) ont également connu une croissance en forte hausse. Il s’agit même du trimestre le plus actif de leur histoire. Les logiciels de type «cheval de Troie» ont en effet un taux d’activité continu, entre 280.000 et 300.000 d’entre eux sont découverts chaque mois entre janvier et mars.

En revanche, le nombre de spam continue de diminuer, notamment grâce au déclin des botnets. En mars dernier, Microsoft a contribué au démantèlement de l’un d’entre eux, Rustock, considéré parmi les plus gros diffuseurs de spams à travers le monde. Avec près d’un million d’ordinateurs infectés, il était capable d’envoyer 30 milliards de messages indésirables par jour. Grâce à sa disparition, les spams ne représentaient plus que trois fois les e-mails légitimes en termes de volume début 2011.

En outre, McAfee constate une augmentation très rapide du nombre de logiciels malveillants pour les smartphones, plus de 1000 ont été découverts depuis le début de l’année. Les menaces visant ces terminaux, sont de plus en plus sophistiquées et elle progressent à un rythme plus rapide que celles ciblant les ordinateurs personnels. Le succès d’Android a d’ailleurs fait de lui le troisième environnement d’exécution d’applications mobiles le plus ciblé, derrière Symbian OS (Nokia) et Java 2 Mobile Edition (Oracle).

Enfin, McAfee, note que 49 % des expressions les plus recherchées quotidiennement mènent vers un site web malveillant. Les cybercriminels exploitent de plus en plus l’actualité pour attirer les utilisateurs. Suite aux récents piratages à répétition, notamment à l’encontre de Sony, les chiffres du prochain trimestre pourraient battre de nouveaux records.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur