Recrutement : les SSII misent sur les cvthèques et la cooptation

RégulationsSSII

La diffusion d’offres d’emploi est presque systématique dans l’informatique, mais les entreprises du secteur finalisent plus rarement leurs recrutements de cadres par ce biais (39%). D’autres canaux, dont les cvthèques et la cooptation sont jugées plus efficaces.

Dans les activités informatiques, 93% des recrutements ont donné lieu à la diffusion d’une offre l’an dernier en France, d’après l’Apec. Mais il existe un fossé entre l’annonce et le poste effectivement disponible. D’autres canaux minoritaires sont jugés plus pertinents : candidatures spontanées, cvthèques, réseaux sociaux ou marché « caché » (cooptation, « chasse »).

« Le rendement des offres est particulièrement faible dans le secteur… L’utilisation massive et abusive des offres par les ESN (entreprises de services du numérique) s’avère contre-productive : les candidats ne sont pas dupes, et attendent d’être directement contactés via des cvthèques pour s’assurer de la véracité des opportunités d’emploi », explique l’Apec.

25% des recrutements IT finalisés grâce aux cvthèques

Dans les ESN ou SSII, le lien entre offre d’emploi et poste à pourvoir est très ténu. L’Association pour l’emploi des cadres (Apec) rappelle à ce propos que des SSII en situation de concurrence sur un même marché sont susceptibles de publier des annonces similaires correspondant, en fait, à un seul poste à pourvoir.

Par ailleurs, les entreprises du secteur finalisent plus rarement que d’autres leurs recrutements grâce à ces annonces (39%). Pour attirer les talents, elles se livrent une concurrence forte et utilisent différents canaux. Les cvthèques sont à l’origine de 25% des recrutements du secteur (contre 6% en moyenne). La cooptation, de son côté, a représenté 14% des recrutements IT en 2013. Suivent : l’ensemble des autres moyens à disposition (11%) et le réseau de relations (7%).

Les réseaux sociaux pour diffuser des offres

Pour recruter, les entreprises des activités informatiques font très rarement appel à un cabinet (7% des recrutements, contre 26% en moyenne). En revanche, la filière se tourne plus que d’autres vers les réseaux sociaux pour rechercher directement des candidats (pour 85% des entreprises actives dans l’IT, contre 73% en moyenne).

Tous secteurs confondus, les réseaux sociaux ont été moins utilisés pour recruter en 2013 (-2 points par rapport à 2012). En revanche, les entreprises ont été plus nombreuses à les utiliser pour diffuser leurs offres d’emploi et vérifier certaines informations.

La présélection de cadres par le biais d’un entretien téléphonique est également appréciée des recruteurs. Elle est largement pratiquée dans les activités informatiques (83%) et, dans une moindre mesure, l’ingénierie-R&D (66%). Les tests de recrutement sont utilisés par 37% des entreprises IT, contre 47% en moyenne. Sans surprise, plus la taille de l’entreprise concernée est importante, plus les procédures de recrutement sont formalisées et les moyens alloués importants.


Lire aussi

Emploi : léger rebond pour le recrutement d’informaticiens

Infographie : la grille des salaires IT 2014 pour la France


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur