Red Hat annonce un serveur d’applications sous Linux

Régulations

Le champion de Linux a annoncé ce 3 août qu’il va proposer un logiciel serveur d’applications destiné aux entreprises. Qu’en pense IBM?

C’est un tournant pour le champion de Linux. Il va ainsi concurrencer IBM et Microsoft. Son serveur d’applications fonctionnera en ‘open source’ sous Linux. Le produit est baptisé “Red Hat Application Server”, il est présenté pour la première fois au salon Linux World qui vient de s’ouvrir à San Francisco. Ce type d’application sert aux entreprises à concevoir, élaborer et supporter des applications logicielles fonctionnant en réseau ou sur le Web.

Red Hat se positionne dès lors en concurrence avec IBM. La presse spécialisée américaine s’interroge: Big Blue pourra-t-il, dans ces conditions, rester l’un de ses meilleurs alliés? Red Hat, qui revendiquait en 2002, 69% du marché des systèmes d’exploitation Linux pour serveurs, reste le premier fournisseur sur ce créneau où il réalise son chiffre d’affaires en contrats de support et développement, en abonnements accompagnant la distribution d’un produit dont le noyau reste théoriquement gratuit. Confrontation inévitable? Pas certain… Cet argument sur la confrontation inévitable est notamment repris par Jonathan Schwartz, président de Sun Microsystems qui considère que le produit de Red Hat vient en concurrence avec WebSphere d’IBM, notamment. Faux, rétorque Matthew Szulik, CEO de Red Hat. IBM, BEA ou Oracle coopèrent tous pour rendre leur offre compatible.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur