Red Hat défie (encore une fois) la crise

Cloud

Malgré la crise économique, l’éditeur Red Hat dévoile des chiffres records et rejoint même la sélection du S&P 500.

Red Hat a dévoilé les résultats de son dernier trimestre. La compagnie comptabilise un chiffre d’affaires de 183,6 millions de dollars, soit une hausse de 11,7 % par rapport à la même période de l’an dernier. La compagnie dégage également un bénéfice de 28,9 millions de dollars sur ce trimestre, soit une hausse de 36,9 % depuis l’an dernier.

Les souscriptions au service de support grimpent de 15 %, à 156,3 millions de dollars. Les autres activités (formation et service) sont en légère baisse, mais ne comptent aujourd’hui plus guère dans le chiffre d’affaires de la compagnie (27,4 millions de dollars).

Si le trimestre est bon, le semestre l’est également : chiffre d’affaires en hausse de 11,5 % à 328 millions de dollars et bénéfice en progrès de 23,5 % à 47,5 millions de dollars. Sur ce dernier trimestre, Red Hat a donc réussi à améliorer encore ses résultats, alors même que la crise bat son plein.

« En plus de résultats solides pour le deuxième trimestre, nous avons également marqué un nouveau tournant dans l’histoire de Red Hat avec notre intégration en juillet en tant que composante de l’indice S&P 500 », précise Jim Whitehurst, président et CEO de Red Hat.

Aujourd’hui, rien ne semble pouvoir résister à l’éditeur Linux, qui défie les meilleures prévisions des analystes. Sans surprise, la valeur de l’action grimpe en flèche depuis le début de cette année. Elle est ainsi passée de 13,99 dollars à 27,80 dollars. Ceci correspond aux niveaux atteints… avant la crise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur