Red Hat en route vers le milliard de dollars

Logiciels

Une année 2009 exceptionnelle pour Red Hat qui étoffe son catalogue de solutions JBoss pour atteindre le symbolique milliard de dollars en 2010.

Société bien connue du monde de l’open sourceet de Linux, Red Hat vient de dévoiler les résultats financiers de son dernier trimestre. Le chiffre d’affaires s’élève à 195,9 millions de dollars, soit une hausse de 18 % depuis l’an dernier.

Sur la totalité de l’année, les revenus de la compagnie atteignent les 748,2 millions de dollars, un chiffre en hausse de 15 %. En pleine période de crise, la santé insolente de l’éditeur américain doit faire grincer quelques dents. La firme compte même encore progresser et vise le milliard de dollars de chiffre d’affaires.

Le modèle consistant à vendre des contrats de souscription est souvent critiqué. Et pourtant, il semble faire ses preuves, puisque c’est une branche qui bat des records chez Red Hat : +21 % sur le dernier trimestre, à 169,2 millions de dollars, et +18 % sur l’année, à 638,7 millions de dollars.

Résultat direct de cette excellente santé financière, la valeur boursière de la compagnie n’est que rarement passée en dessous du seuil des 20 dollars depuis 2006. Elle a chuté fin 2008, mais s’est reprise dès le second semestre 2009, pour se stabiliser aujourd’hui aux alentours des 28 dollars. La valeur en Bourse de la compagnie dépasse actuellement les 5,4 milliards de dollars, ce qui la met quasiment à l’abri de toute tentative de rachat.

Ceci est d’autant plus vrai que les responsables de l’entreprise comptent racheter pour 300 millions de dollars de parts. Avec plus de 970 millions de dollars de réserves, Red Hat peut tout à fait mener une telle opération.

Du neuf pour JBoss

Depuis plusieurs années, Red Hat mise sur le marché professionnel où il essaie de fournir une plate-forme complète. JBoss est un des piliers de cette stratégie. La compagnie fait aujourd’hui évoluer son offre vers le bas, en proposant une version de JBoss 5.0 spécifiquement conçue pour les applications Java légères.

JBoss Enterprise Web Platform 5.0 se place ainsi entre les offres JBoss Enterprise Application Platform 5.0 (pour les charges lourdes) et JBoss Enterprise Web Server 1.0 (l’offre la plus basse dans la gamme).

« Les techniciens informatiques utilisent à présent plusieurs modèles de programmation Java. Par conséquent, les architectures applicatives d’entreprise doivent prendre en charge plusieurs environnements de travail et d’exécution Java compatibles avec les différents styles de programmation exigés par les entreprises », explique Craig Muzilla, vice-président de la division middleware de Red Hat.

La compagnie renouvelle également son offre dédiée aux architectures orientées services (SOA pour Services Oriented Architecture), du nom de JBoss Enterprise SOA Platform. La principale nouveauté de cette version 5.0 est la présence d’un ESB (Enterprise Service Bus) totalement remanié.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur