Red Hat pousse l’intégration d’Ansible avec OpenShift

CloudLogicielsOpen SourceOrchestration
Red Hat

Pour Red Hat, intégrer Ansible avec la console de contrôle des clusters OpenShift permet de briser les silos entre cloud et infra traditionnelle.

Red Hat a annoncé lors de l’événement AnsibleFest 2020 l’intégration de ses plateformes Ansible Automation (automatisation des tâches d’administration système) et Advanced Cluster Management for Kubernetes (console de contrôle des clusters OpenShift).

L’intégration est encore en phase de « prévisualisation » (preview). Avec elle, Red Hat veut fournir aux organisations les moyens d’automiser et d’intégrer plus facilement leurs flux de travail entre infrastructures cloud et traditionnelles.

Il s’agit, en outre, de décloisonner les silos entre les infrastructures sur site (on-premise), les machines virtuelles et les clusters (ensemble de machines – nœuds – qui permettent d’exécuter des applications conteneurisées) natifs pour le cloud, Red Hat OpenShift inclus.

Environnements cloud, traditionnels et hybrides

Fruit d’un rachat bouclé en 2015, Ansible est la plateforme d’automatisation des tâches d’administration IT de Red Hat. Dévoilé en avril dernier, Advanced Cluster Management for Kubernetes est un point de contrôle, gestion et déploiement à grande échelle des clusters OpenShift (plateforme d’applications Kubernetes d’entreprise dans le cloud hybride).

Grâce à cette intégration, lorsque des workflows applicatifs ou traditionnels sont à traiter, Advanced Cluster Management peut déclencher les capacités d’Ansible Automation Platform. Le déploiement des mises à jour système, la configuration d’un équilibreur de charge et la mise à l’échelle des ressources serveur font partie de ces capacités.

Le résultat est un flux de travail « unique » pour gérer des environnements cloud hybrides complexes. Le duo tire également parti du modèle OpenShift Kubernetes Operator.

Une extension de Red Hat Certified Ansible Content Collections a également été présentée lors d’AnsibleFest. Ces catalogues de contenus et services, testés et pris en charge par l’éditeur open source américain, sont disponibles sur l’Automation Hub de l’entreprise.

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT