Red Hat met le cap droit sur le cloud computing

CloudIAASPAASRéseaux

L’égérie du monde open source Red Hat dévoile simultanément deux offres cloud dédiées respectivement aux secteurs de l’IaaS et du PaaS.

Red Hat Summit 2011, Boston – Paul Cormier, vice-président exécutif et président produits et technologies de Red Hat, lance aujourd’hui les nouvelles solutions de cloud computing de la firme, dans la droite ligne de la stratégie évoquée le jour précédent par Jim Whitehurst, président et CEO de la société.

La firme propose tout d’abord une première offre, CloudForms, une brique permettant de créer des infrastructures cloud privées ou hybrides, puis de les gérer. Cette solution d’IaaS (Infrastructure as a Service) est totalement basée sur des composants open source. Red Hat applique ici le modèle qui a fait le succès de ses autres produits, lequel consiste à concentrer les meilleurs projets open source au sein d’offres communautaires, ces dernières formant alors des ponts vers les solutions commerciales de la firme.

Red Hat va encore plus loin, en appliquant ce modèle à une nouvelle offre PaaS (Platform as a Service, OpenShift. Dédiée aux développeurs d’applications, elle rassemble au sein d’un même ensemble la Red Hat Enterprise Linux, JBoss et les solutions d’un vaste réseau de partenaires. Là encore, ce produit est architecturé autour d’un écosystème entièrement ouvert et sera livré prochainement sous licence open source.

OpenShift est accessible en trois moutures – Express (gratuite, seul l’hébergement étant facturé), Flex (qui s’adapte automatiquement aux besoins de l’application) et Power (qui dispose du jeu le plus complet de fonctionnalités) – dont les prix restent encore à fixer. Ce produit est actuellement accessible en mouture préliminaire.

Avec ces deux solutions, le cloud devient plus que jamais la cible privilégiée de Red Hat. Un tournant intéressant.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur