Red Hat optimise sa distribution Linux pour les conteneurs

CloudDatacentersServeursVirtualisation

Red Hat vient de lancer une évolution de RHEL 7 nommée Atomic Host optimisée pour le déploiement et la gestion des conteneurs Linux. Un marché qui commence à se remplir avec d’autres OS en compétition.

En avril dernier lors du Red Hat Summit, il ne s’agissait que d’un projet connu sous le nom de code Atomic. L’idée était simple : l’élaboration d’une suite d’outils permettant de créer des containers LXC de Docker qui s’appuie sur une version allégée de Red Hat Entreprise Linux 7. Après les phases de tests, l’éditeur Open Source annonce la disponibilité en version complète de sa distribution Red Hat Entreprise Linux Atomic Host (RHELAH).

Lire notre dossier : 10 outils Open Source indispensables pour dompter le Cloud

Comme l’indique le blog de l’éditeur, la distribution fournit en premier lieu des éléments pour utiliser une application dans un conteneur. Par ailleurs, RHELAH est doté d’autres outils pour la gestion et la sécurisation des conteneurs Linux. Sur le premier point, la firme a misé sur la solution Kubernetes promue par Google pour administrer et orchestrer les déploiements de plusieurs conteneurs ou de clusters sur différents environnements, y compris Cloud. Sur le plan fonctionnel, les mises à jour du conteneur se font à travers un mécanisme d’image qui est poussée et déployée d’un simple clic avec la possibilité de revenir en arrière (rollback) en cas de problème.

Sécurité et concurrence

Sur la partie sécurisation, RHELAH annonce par défaut le support de SELinux (Security Enhanced Linux) qui permet de définir des politiques de contrôle d’accès. La fonctionnalité cgroups (control groups) assure l’isolation des ressources (processeurs, mémoires, disques). Enfin, l’isolation des conteneurs peut être également confortée par un espace de nommage spécifique pour le kernel.

Red Hat avance donc ses pions dans la conteneurisation des applications en misant à la fois sur Docker et sur Kubernetes. Le marché des distributions Linux orientée vers les conteneurs commence à se développer. Un des premiers à se lancer a été CoreOS, système d’exploitation pour les datacenters en intégrant nativement Docker. Cela ne l’empêche pas de regarder ailleurs et de travailler sur Rocket, sa propre technologie de conteneurs. A cette liste de concurrent, il faut ajouter Ubuntu Core avec le procédé de mise à jour snappy. Nos confrères de GigaOM pointent aussi un acteur récemment créé par des anciens de Citrix, Rancher Labs qui propose RancherOS, « une distribution Linux minimaliste parfaite pour l’exécution de Docker ».

A lire aussi :

Chef, CoreOS, Jenkins et les autres : la boîte à outils Open Source du Cloud
Docker étoffe ses outils d’orchestration des conteneurs

Crédit Photo : Donvitorio-Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur