Red Hat propose la RHEL 5.3

Logiciels

Cette mise à jour mineure met l’accent sur la virtualisation

La Red Hat Enterprise Linux 5.3 (RHEL 5.3) quitte aujourd’hui sa phase bêta. Cette nouvelle mouture progresse essentiellement dans le domaine de la virtualisation.

Ainsi, chaque serveur virtuel pourra profiter de la présence de 32 processeurs émulés et de 80 Go de mémoire. Voilà de quoi voir venir ! Les serveurs virtuels pourront également supporter un plus grand nombre de périphériques (disques durs et interfaces réseau).

La compagnie adapte sa distribution Linux aux capacités des machines actuelles. La RHEL 5.3 pourra ainsi être installée sur des serveurs comprenant un maximum de 126 processeurs et jusqu’à 1 To de mémoire. Elle est aussi optimisée pour les Core i7 et l’architecture Intel Nehalem en général.

Enfin, le JDK est remplacé par l’OpenJDK. Cette mouture est 100 % supportée par Red Hat. Le reste des nouveautés se compose de diverses améliorations et corrections de bogues.

« Avec la RHEL 5.3, Red Hat a une fois encore réussi à livrer un riche ensemble de fonctionnalités, développé rapidement grâce à la communautéopen source. Il permet d’accroître la capacité de traitement de notre OS et de réduire le coût des infrastructures de nos clients », déclare Scott Crenshaw, vice-président platform business unit chez Red Hat. « Avec le défi de réduire les coûts des budgets IT, la flexibilité, la fiabilité et la simplicité d’un abonnement Enterprise Linux ont plus de valeur que jamais pour nos clients. Ils ont ainsi accès à toutes les fonctionnalités de Red Hat Enterprise Linux 5.3 dès aujourd’hui. »


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur