Pour gérer vos consentements :

Red Hat met à jour sa plate-forme de virtualisation et enchaine les annonces cloud

Le géant de l’édition open source Red Hat livre aujourd’hui la mouture 3.1 de sa plate-forme de virtualisation RHEV (Red Hat Enterprise Virtualization).

Cette solution intègre tout d’abord une nouvelle version de l’hyperviseur KVM, capable d’attribuer jusqu’à 160 cœurs de processeurs et 2 To de mémoire vive à chaque machine virtuelle. Du lourd. L’interface utilisateur et le portail d’administration web ont été améliorés.

Du côté du stockage, nous notons la possibilité de migrer à chaud les disques virtuels, bref, sans qu’il soit nécessaire d’arrêter les machines virtuelles correspondantes. Une technologie encore à l’état de ‘preview’. Notez enfin des avancées dans le secteur de la virtualisation des postes de travail.

RHEV 3.1 est accessible dès aujourd’hui, et ce dans une version entièrement francisée. Le tout profite également d’une certification SAP. Un élément qui permettra de déployer librement les applicatifs SAP sur des infrastructures Red Hat physiques, virtuelles ou même cloud.

Notez enfin que RHEV s’intégrera plus facilement dans des infrastructures comprenant Red Hat Storage ou Red Hat Enterprise Linux.

Une meilleure gestion des clouds hybrides

La firme de Raleigh met aussi à jour sa solution CloudForms (vers la version 1.1), dédiée à la gestion des clouds hybrides. Compatible avec de nombreuses solutions cloud, elle permettra de créer des infrastructures mêlant des ressources privées et publiques.

Red Hat en profite pour étendre son offre de solutions Open Hybrid Cloud avec deux nouvelles références :

  • Red Hat Hybrid IaaS Solution permet de réduire la complexité de mise en place d’un cloud hybride, en proposant un pack clés en main comprenant : Red Hat Enterprise Virtualization, Red Hat CloudForms, Red Hat Enterprise Linux et la possibilité d’accéder à des clouds publics de partenaires certifiés Red Hat.
  • Red Hat Cloud with Virtualization Bundle offre de mener de concert les projets de virtualisation et de cloud, avec une solution composée d’outils de mise en place et de gestion d’un cloud, d’administration de la virtualisation, de gestion système et du cycle de vie des applications. Le tout avec RHEV et CloudForms.

Ces deux offres s’ajoutent à Red Hat Storage, lancé précédemment.

Enfin, la société lance Open IaaS Architecture Service, une offre de services centrée sur le cloud qui permettra aux entreprises d’être assistées dans leurs projets de mise en place d’un cloud privé ou hybride.

Crédit photo : © Red Hat


Voir aussi
Solutions Linux / Open Source 2012 : regain de vitalité pour les communautés

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

3 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

3 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

3 semaines ago