Red Hat se porte de mieux en mieux

Cloud

2005, aura été l’année durant laquelle Linux aura le plus occupé le devant de la scène informatique. Aujourd’hui, les entreprises ont mieux compris la technologie ‘open source’ et les avantages qu’elle représente, notamment en terme de coûts et de sécurité

En 2004, Linux s’est imposé comme une plate-forme standard pour l’informatique d’entreprise, et en 2005, Linux s’est placé sous les feux de la rampe.

La plupart des compagnies du “Fortune 500” ont élaboré des plans pour implémenter des solutions ‘open source’. Les institutions gouvernementales, les compagnies pétrolières et gazières, les entreprises en télécommunications et médias du monde entier ont déployé avec succès Linux dans leur infrastructure. Dans le même temps, les technologies ‘open source’, au-delà de la plate-forme Linux, ont gagné en renommée. Red Hat a annoncé le lancement de son serveur d’annuaires en juin, lors du 1er Red Hat Summit. En outre, Red Hat GFS (Global File System) est maintenant soutenu par Oracle, EMC et NetApp depuis septembre. En Europe, l’adoption de Red Hat Enterprise Linux s’est traduite par des déploiements dans les Banques BPU et Arpa en Italie, LVM Insurance, Gruner & Jahr et IT Centre en Basse Saxe; Gaz Naturel et Mercadona en Espagne, Statoil et Skanska en Suède, ASP4all et Randstad aux Pays-Bas, Lapeyre et COLT Télécommunications en France, The Irish Stock Exchange et l’Université de Stirling au Royaume-Uni. Des résultats encourageants Red Hat, premier fournisseur mondial de solutions Linux et ‘open source’ pour les entreprises, a annoncé hier ses résultats financiers pour le troisième trimestre fiscal, qui s’est achevé le 30 novembre 2005. Le revenu total pour le trimestre s’est élevé à 73,1 millions de dollars, soit une hausse de 44% par rapport au même trimestre de l’année précédente et de 11% par rapport au trimestre précédent. Le revenu des souscription était de 60,2 millions de dollars, en hausse de 54 % d’une année sur l’autre et une hausse séquentielle de 11%. La compagnie a reporté un revenu d’opération de 18,7 millions de dollars, soit une augmentation de 147 % par rapport au même trimestre de l’année précédente, et une hausse de 57 % au regard du trimestre précédent. Le revenu net pour le trimestre était de 23,2 millions de dollars, en hausse de 114 % d’une année sur l’autre et une hausse séquentielle de 39 %. Enfin, les gains par action ont été de 0,12 dollar pour le trimestre, en hausse de 0,09 dollar au trimestre précédent et de 0,06 dollar par rapport au troisième trimestre de l’année précédente.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur