Red Hat signe un accord d’interopérabilité avec Microsoft !

Logiciels

La compagnie emboîte ainsi le pas à Novell qui travaille déjà de concert avec l’éditeur de Redmond. Cet accord ne concerne toutefois que le monde de la virtualisation

Red Hat et Microsoft ont signé un accord d’interopérabilité centré sur le marché de la virtualisation. Il vise à assurer un bon fonctionnement des systèmes d’exploitation Microsoft sur la plate-forme de virtualisation de Red Hat… et inversement.

Red Hat va ainsi certifier Windows 2000 Server SP4, Windows Server 2003 SP2 et Windows Server 2008 pour ses technologies de virtualisation. En contrepartie, Microsoft validera les hôtes Red Hat Enterprise Linux 5.2 et 5.3 (RHEL) sous Windows Server 2008 Hyper-V et Hyper-V Server 2008.

Les deux compagnies s’engagent ainsi à apporter un support technique pour ces systèmes d’exploitation (lorsqu’ils fonctionnent en mode virtualisé). Microsoft pourra donc fournir du support pour la RHEL, tout comme Red Hat assurera celui de Windows Server. De plus, les conditions des programmes de certification respectifs de Microsoft et de Red Hat supposent que des pilotes paravirtualisés seront fournis en standard.

Cet accord est en partie similaire à celui signé entre Novell et Microsoft. Toutefois, il se limite ici au seul marché de la virtualisation. Il est important de noter qu’aucun accord lié à des technologies open source ou sous brevet n’a été signé entre les deux firmes. Plus de détails sur ce contrat se trouvent sur cette page web du site de Red Hat.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur