Pour gérer vos consentements :

Red Hat Summit : 5 annonces à retenir

L’éditeur de technologies open source Red Hat a confirmé ce mardi son engagement dans le cloud hybride lors de l’édition virtuelle, Covid-19 oblige, de son Red Hat Summit.

Voici 5 des annonces mises en exergue par la multinationale américaine :

– OpenShift virtualization :

La nouvelle fonctionnalité OpenShift virtualization permet aux entreprises de développer, déployer et gérer des applications qui s’exécutent sur des machines virtuelles aux côtés de celles qui passent par des conteneurs et du serverless. Issue du projet open source KubeVirt, OpenShift virtualization est disponible en « preview » dans Red Hat Openshift.

– Red Hat OpenShift 4.4 :

La plus récente version de la plateforme d’applications conteneurisées de Red Hat est basée sur Kubernetes 1.17. OpenShift 4.4 utilise notamment Kubernetes Operators. Ces extensions logicielles sont conçues pour déployer et gérer des applications natives pour la technologie d’orchestration de conteneurs.

L’offre inclut des fonctionnalités supplémentaires, dont un aperçu orienté développeur (developer-centric) des mesures de performance de l’outil et du suivi des charges de travail applicatives.

– Red Hat Advanced Cluster Management for Kubernetes :

Cet outil fournit un point de contrôle unique pour gérer et déployer des clusters OpenShift à grande échelle. Les utilisateurs peuvent notamment mettre en place de nouveaux clusters et laisser le framework gérer la livraison continue d’applications, a déclaré la société aquise par IBM.

Toutes ces améliorations sont pensées pour fonctionner dans des environnements multicloud ou hybrides, dont ceux des principaux fournisseurs de services cloud (AWS, Microsoft Azure, Google Cloud Platform ou encore IBM Cloud).

Ouverture et flexibilité en environnement hybride

Parallèlement à ces nouveautés, Red Hat a renforcé des solutions existantes, dont :

Red Hat Insights : l’offre de sécurité en tant que service est disponible par défaut avec un abonnement à l’OS Red Hat Enterprise Linux (RHEL).

– Red Hat Ansible Automation Platform : la technologie de gestion IT automatisée a été consolidée pour répondre à l’évolution de la demande d’un vaste écosystème.

Paul Cormier, nouveau CEO de Red Hat, a rappelé les priorités du groupe. Red Hat, a-t-il déclaré, soutient activement les projets hybrides cloud de ses clients et partenaires et colle à l’évolution de leurs besoins, « de la continuité d’activité au passage rapide à l’échelle » pour accompagner l’augmentation de la demande, grâce à des solutions « flexibles et ouvertes ».

Et d’ajouter : « nous sommes engagés à 100% auprès de la communauté open source ».

https://twitter.com/rhdevelopers/status/1255120342969974784?s=20

Recent Posts

Noyau Linux : Rust fusionné demain (ou presque)

Le support Rust for Linux pourrait être prêt pour la version 5.20 du noyau Linux,…

2 jours ago

Cloud et sécurité : les référentiels-clés selon le Clusif

Le Clusif a listé 23 référentiels pour traiter le sujet de la sécurité dans le…

2 jours ago

Tech : une équité salariale contrariée

Malgré des avancées, la diversification des embauches et l'équité salariale progressent lentement dans les technologies…

2 jours ago

Assurance cyber : le marché français en 9 chiffres

Primes, capacités, franchises, indemnisations... Coup de projecteur sur quelques aspects du marché français de l'assurance…

2 jours ago

CodeWhisperer : AWS a aussi son « IA qui code »

Dans la lignée du passage de GitHub Copilot en phase commerciale, CodeWhisperer, son concurrent made…

2 jours ago

Zscaler met plus d’intelligence dans la sécurité Zero Trust

Zscaler renforce les capacités d'intelligence artificielle de sa plateforme de sécurité Zero Trust Exchange, de…

3 jours ago