Pour gérer vos consentements :
Categories: DSIProjetsSSII

Rémunérations IT : à qui profite la guerre des talents ?

Le cabinet de recrutement Hays publie l’édition 2019 de son étude de rémunération pour la France, en partenariat avec HelloWork (anciennement groupe RegionsJob). L’enquête a été menée auprès d’un panel de 5000 candidats et entreprises clientes.

Par ailleurs, les grilles de rémunération sont des moyennes brutes annuelles (hors éléments variables et avantages). Elles évoluent en fonction de l’expérience du professionnel, de la taille de l’entreprise et de sa localisation géographique.

En Île-de-France comme dans d’autres régions, les entreprises se livrent une guerre des talents pour attirer et retenir les profils informatiques experts. « Ainsi, les profils expérimentés et spécialisés (en digital ou data, par exemple) parviennent à des salaires jusqu’à 25% supérieurs en changeant d’employeur », souligne Hays dans son étude.

Les fonctions support sont souvent moins bien loties.

Fonction SI

Dans les métiers de l’infrastructure et de la maintenance, un technicien systèmes qui débute peut gagner entre 25 000 et 28 000 euros à Paris et dans sa région.

Les salaires d’intermédiaires fonctionnels entre technique et métiers sont plus élevés. Ainsi, un chef de projet ERP peut gagner plus de 40 000 euros en début de carrière à Paris.

En régions, ces rémunérations sont inférieures de 15 à 20% en moyenne.

Prime aux développeurs

Les développeurs ont toujours les faveurs du marché.

Aussi, la rémunération moyenne brute annuelle d’un développeur Java doté de 5 à 8 ans d’expérience peut varier de 47 000 à 57 000 euros en Île-de-France. Dans d’autres régions de France, cette rémunération est inférieure de 10% en moyenne, selon Hays.

« Des projets d’envergure liés à l’intelligence artificielle, à la cybersécurité, au cloud ou à la mise en conformité avec le RGPD (Règlement général sur la protection des données), nécessitent des profils qualifiés et des investissements conséquents de la part des entreprises », a ajouté Hays. En conséquence, un responsable de la sécurité informatique actif dans la profession depuis plus de 8 ans peut gagner entre 85 000 et 130 000 euros en Île-de-France. Un directeur des systèmes d’information (DSI) entre 95 000 et 150 000 euros.

Qu’en est il des rémunérations de travailleurs indépendants dans les services IT ?

TJM des freelances

Parmi les freelances, « les métiers du web restent prédominants et sont rejoints par ceux de la cybersécurité », précise Hays dans son analyse.

Un développeur web indépendant à Paris, par exemple, peut débuter sur un projet au taux journalier moyen (TJM) de 425 euros hors taxes. Et de 580 euros jour après 5 années dans la profession. Pour un consultant SI expérimenté, le TJM peut atteindre 680 euros en Île-de-France.

Des montants supérieurs de 15% en moyenne à ceux pratiqués dans d’autres régions.

(crédit photo © shutterstock)

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

1 semaine ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago