Repli de 24% du résultat net de France Télécom

Cloud

L’opérateur historique confirme néanmoins ses objectifs annuels

Comme prévu, les résultats semestriels de France Télécom sont en baisse. L’opérateur affiche sur les six premiers mois de l’année un résultat net part du groupe de 2,35 milliards d’euros, en baisse de 24% par rapport au résultat net de 3,36 milliards d’euros publié un an plus tôt.

Son résultat d’exploitation s’établit à 5,33 milliards d’euros au 30 juin 2006, soit un repli de 18% par rapport au résultat de 6,48 milliards d’euros enregistré au 1er semestre 2005, essentiellement du fait de moindres cessions d’actifs et de l’intégration de l’espagnol Amena. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe s’élève à 25,85 milliards d’euros au 1er semestre, soit une croissance de 9,3% par rapport aux revenus de 23,66 milliards d’euros publiés un an plus tôt. La progression des revenus “résulte du développement très rapide du multiservices Haut Débit ADSL grand public ainsi que d’un très fort dynamisme des activités mobiles dans les pays à fort potentiel de croissance”, souligne le groupe. Encore une fois, les activités fixes traditionnelles sont en repli (voir encadré). L’endettement financier net s’établit à 47,234 milliards d’euros au 30 juin 2006 contre 47,846 milliards d’euros au 31 décembre 2005, soit une diminution de 612 millions au cours du premier semestre 2006. France Télécom s’est toutefois montré confiant dans sa capacité à atteindre son objectif d’un cash flow organique de 7 milliards d’euros en 2006. “La transformation dans laquelle le Groupe est engagée est en bonne voie comme le montre la performance du premier semestre. Dans un environnement toujours aussi mouvementé, nous déployons la stratégie qui va nous permettre de devenir l’opérateur de référence des nouveaux services de télécoms en Europe”, commente Didier Lombard, p-dg de l’opérateur. Zoom sur les activités de France Télécom

Le chiffre d’affaires des Services de Communication Personnels s’établit à 13,429 milliards d’euros au 30 juin 2006, en hausse de 22,3% en données historiques et de 6,1% en données à base comparable. Le nombre de clients s’établit à 88,7 millions au 30 juin 2006 soit une progression annuelle de 32,8% en données historiques et de 14,8% en données à base comparable. Au sein de cette base de clientèle, les services mobiles Haut Débit (EDGE et réseau UMTS) sont en développement très rapide avec plus de 2,9 millions d’abonnés au 30 juin 2006, soit une progression de 87% par rapport au 31 décembre 2005. Le chiffre d’affaires d’Orange France s’élève à 4,823 milliards d’euros au 30 juin 2006, soit une hausse de 2,0% en données à base comparable (1,8% en données historiques). Le développement du chiffre d’affaires réalisé avec les MVNOs (opérateurs de réseaux mobiles virtuels) contribue, par ailleurs, à la croissance du chiffre d’affaires du réseau. La consommation moyenne par client, l’AUPU, est en augmentation de 5,9% au 30 juin 2006, favorisée par les offres d’abondance, tandis que le chiffre d’affaires des services «non-voix» progresse de 12,8%. La part des services « non-voix » dans le chiffre d’affaires du réseau s’élève à 15,5% au 1er semestre 2006 contre 13,9% au 1er semestre 2005. Le chiffre d’affaires des Services de Communication Résidentiels s’établit à 11,127 milliards d’euros au 30 juin 2006, soit une baisse de 2,3% en données à base comparable (baisse de 0,3% en données historiques). Les services téléphoniques classiques poursuivent leur repli tendanciel en France et en Pologne tandis que la progression du multiservices Haut Débit ADSL reste très soutenue, notamment en France. Le nombre des accès Haut Débit ADSL pour le grand public s’élève à 8,5 millions en Europe au 30 juin 2006, contre 6,1 millions au 30 juin 2005, soit une progression de 39% en un an. Le premier semestre 2006 enregistre, pour sa part, 1,1 million de nouveaux clients, soit une progression de 15,5% de la base de clientèle en six mois. En France, le nombre de clients Haut Débit ADSL Grand Public s’élève à 5,2 millions au 30 juin 2006 contre 3,7 millions au 30 juin 2005, soit une hausse de 42,5% en un an. Le nombre de nouveaux clients au 1er semestre 2006 s’élève à 759 000, soit une progression de la base de clientèle de 17% en six mois. La part de marché (exprimée en nombre de clients Internet Haut Débit ADSL) est estimée à 49,8% au 30 juin 2006. De même, le nombre de clients aux services de « Voix sur IP » en Europe a progressé de près de 80% en six mois et s’élève à 1,73 million au 30 juin 2006. Les services de télévision numérique sur ADSL totalisent, pour leur part, 306 000 abonnés en France au 30 juin 2006. Au total, le chiffre d’affaires du Haut Débit ADSL grand public (1,2 milliard d’euros au 30 juin 2006) est en hausse de 43% par rapport au 1er semestre de l’année précédente. Le chiffre d’affaires des Services de Communication Entreprises au 30 juin 2006 enregistre un recul de 6,7% en données à base comparable (-2,6% en données historiques) lié pour la plus large part à la baisse du chiffre d’affaires des services de données classiques. Parallèlement, le chiffre d’affaires des « Services de Réseaux Avancés Entreprises » connaît une progression significative (de 12,6% en données à base comparable et de 14,8% en données historiques) liée à la poursuite du développement des services réseaux IP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur