Reprise de Tele2 France: Neuf Cegetel hors course

Cloud

L’offre de l’opérateur aurait été jugée insuffisante

Malgré des résultats financiers en baisse et des difficultés dans le fixe et dans l’ADSL (lire notre article), Tele2 ne vendra pas sa filiale française pour n’importe quel prix. Neuf Cegetel l’aurait appris à ses dépens.

Selon la Tribune, l’opérateur aurait proposé 300 millions d’euros pour la reprise de l’activité FAI et téléphonie fixe de Tele2 France (la téléphonie mobile est exclue de la vente). C’est 100 millions de moins que le minimum attendu par le groupe suédois. Et c’est encore 100 millions de moins que le montant évoqué il y a un an lorsque Tele2 cherchait déjà un repreneur. Conséquence, Neuf Cegetel serait éliminé de la course.

Neuf Cegetel perd donc une occasion de gonfler facilement sa base d’abonnés haut débit (avec les 300.000 clients ADSL de Tele2) afin de rattraper son concurrent de toujours: Free.

Le trublion des télécoms serait d’ailleurs également intéressé par la reprise de Tele2 France. Mais selon les observateurs, cités par le quotidien, Iliad la maison mère aurait une préférence pour AOL France qui est aussi à vendre. Le revenu moyen des abonnés du groupe américain est meilleur, insiste-t-on.

Enfin, SFR et Telecom Italia (Alice) sont également sur les rangs. Selon la Tribune, le premier aurait abandonné. Le second s’était penché sur le dossier il y a un an, mais cela n’avait pas abouti.

AOL France, Tele2 France: si les deux opérations se réalisaient, elle donnerait un nouveau coup d’accélérateur à la concentration du marché des FAI français. Selon les observateurs, ce marché est encore trop morcelé et à terme, seuls quelques acteurs de poids vont subsister.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur