Reprise des fusions-acquisitions dans les technologies

Cloud

Sur le premier semestre 2004, le nombre de transactions s’agissant de fusions ou acquisitions en Europe a été de 1.118. C’est le retour au niveau de l’année 2000, constate la banque d’investissement Regent Associates

L’actualité s’en est fait largement l’écho. Au delà des tractations et effets d’annonces, les fusions ou acquisitions dans le secteur des technologies de l’information ont réellement retrouvé le rythme d’avant la crise. Sur le premier trimestre 2003, le nombre de rachats ou rapprochement menés à leur terme était tombé à 665. Et la tendance aux ré-investissements se confirme car le deuxième trimestre 2004 affiche une nette progression par rapport au début de l’année. Selon le président de la banque britannique, éditrice de cette étude, deux ”

catalyseurs” expliquent cette recrudescence: il constate d’une part “l’amélioration des performances financières des principales entreprises” et, d’autre part, “des ressources importantes détenues par des investisseurs privés“. Toutes les activités du secteur ne sont pas loties à la même enseigne. Ainsi, la consolidation attendue dans les logiciels ne se confirme pas vraiment. La dynamique est la plus forte dans les services informatiques: le nombre de transactions y a cru de 83% au premier semestre 2004 par rapport à l’an passé. C’est le domaine des médias électroniques et des contenus (Internet, notamment) où le retour aux négociations est le plus spectaculaire: 223 transactions signées sur les six mois écoulés, contre 93 il y a un an, même période. A noter pourtant que plus il y a retour aux négociations, plus le montant moyen des transactions diminue. En valeur, le cumul des affaires traitées décroît légèrement: 50 milliards enregistrés au premier semestre 2004, contre 50,3 milliards en 2003.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur