Résidences secondaires : Orange fait appel contre SFR

Régulations
Orange

Orange estime infondés les arguments du tribunal de Paris qui l’a condamné à verser 51 millions d’euros à SFR dans le cadre de l’accès au marché des résidences secondaires.

Un jugement « manifestement infondé ». C’est ainsi qu’Orange a accueilli la décision du tribunal de Paris qui l’a condamné, mercredi dernier, à verser 51 millions d’euros de dommage à SFR. Et qu’il conteste.

Rappelons que SFR estimait impossible de commercialiser une offre de téléphonie et ADSL en direction des résidences secondaires concurrente de celle d’Orange. Et poursuivait à ce titre l’opérateur historique pour abus de position dominante (lire Orange condamné sur le marché des résidences secondaires).

Deux erreurs d’appréciation

Pour Orange, le jugement est basé sur deux erreurs d’appréciation du marché. D’une part, si le tribunal a validé l’idée qu’il existe un marché pour les communications fixes des résidences secondaire, « une telle segmentation n’existe pas, puisque la très grande majorité (90 %) des propriétaires de résidences secondaires n’ont jamais recours à ce type d’offres », estime l’opérateur selon des arguments recueillis par BFMTV. D’autre part, dans la logique du tribunal, cela suppose « que SFR aurait dû prendre 50 % de ce marché imaginaire ». Ce qui est purement infondé selon Orange. Qui a donc décidé de faire appel du jugement.


Voir aussi
Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur