Avec les Restricted Communities, Google+ s’attaque aux RSE

Google+ est la cible de nombreuses annonces ces derniers jours. Le géant du web a su placer son réseau social à la seconde place du marché, et entend bien ne pas en rester là (voir « 300 millions d’utilisateurs : Google+ dépasse Twitter »).

La firme ajoute aujourd’hui une nouvelle fonctionnalité à son offre, les Restricted Communities. Grâce à elles, les administrateurs de comptes Google Apps, pourront créer des communautés privées, accessibles seulement aux membres d’un domaine.

Il est même possible de réserver ces groupes à un ensemble encore plus restreint de personnes, en utilisant un système d’adhésion par invitation.

Les membres d’une communauté privée pourront partager des informations sans que celles-ci soient rendues publiques. Une avancée qui propulse Google+ directement dans le secteur des RSE (Réseaux Sociaux d’Entreprise).

Microsoft à du souci à se faire

C’est bien évidemment Yammer, le RSE de Microsoft, qui devrait faire les frais de cette annonce. Le rouleau compresseur Google ne compte pas laisser le champ libre à la concurrence dans le domaine des applications web de collaboration dédiées aux professionnels.

La firme emploie par ailleurs une méthode qui a fait ses preuves : décliner un service web grand public gratuit – comme Gmail ou Google Drive – en version professionnelle payante disposant de fonctionnalités complémentaires.

Crédit photo : © Sergey Nivens – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – 10 questions sur Google