Résultats : Oracle commence l’année avec le sourire

Logiciels

Avec un chiffre d’affaires en hausse de 12 %, Oracle conforte le marché du logiciel. Et prévoit d’augmenter ses marges sur la partie serveur.

Oracle commence positivement son année fiscale 2012. Au premier trimestre (clôt le 31 août), le groupe déclare un chiffre d’affaires de 8,4 milliards de dollars. En hausse de 12 % par rapport à 2011. Et un bénéfice net (GAAP) de 1,8 milliard, en hausse de 36 %.

Ces bons résultats ont notamment été portés par l’activité logicielle dont les ventes des nouvelles licences comptent pour 1,5 milliards de dollars en hausse de 17  %. C’est aussi la hausse affichée par les revenus des mises à jour et support à 4 milliards. Et si la partie matérielle de l’activité est en baisse de 5 % à 1 milliard, c’est bon signe, selon Oracle.

Le haut de gamme privilégié
« Nos serveurs haut de gamme – Exadata, Exalogic, et SPARC M-Series – ont livré une solide croissance à deux chiffre des revenus au 1er trimestre. En revanche, les revenus ont diminué dans notre activité de serveur bas de gamme, reconnaît le président d’Oracle Mark Hurd. Et d’expliquer que en s’éloignant du matériel de base à faible marge et en se concentrant sur les serveurs haut de gamme, nous avons augmenté nos marges de matériel brut de 48 % à 54 %. Notre stratégie pour tirer profits de notre activité matérielle est payante. » Attendons le prochain trimestre pour vérifier la tendance.

Il n’en reste pas moins que ces résultats sont encourageants pour l’industrie du logiciel. Après ceux d’Adobe, qui maintient ses objectifs de croissance annuelle, les résultats d’Oracle laissent penser que les entreprises continuent d’investir dans les solutions applicatives. Ce qui tranche avec la prudence de l’Afdel qui revoit à la baisse ses prévisions pour le second semestre 2011.

Le nouveau SPARC T4
De son côté, Oracle reste résolument optimiste. Notamment sur l’offre matérielle avec de nouvelles solutions qui se profile prochainement. « La semaine prochaine, Oracle va annoncer un nouveau microprocesseur SPARC haute performance, et un nouveau serveur haut de gamme SPARC SuperCluster, lâche le PDG Larry Ellison. Le nouveau microprocesseur SPARC T4 est jusqu’à 5 fois plus rapide que le microprocesseur T3 qu’il remplace. Le SuperCluster est conçu pour utiliser les microprocesseurs SPARC T4 et les technologies de stockage disque flash Exadata pour battre des records de performance. » Une annonce qui sera développée à l’occasion du Oracle OpenWorld début octobre à San Francisco.

Crédit photo : © -=Lexx=- – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur