Résultats : Alcatel-Lucent se rapproche de la rentabilité

Réseaux
Michel Combes, PDG d'Alcatel-Lucent

Avec une perte limitée à 18 millions d’euros, Alcatel-Lucent se rapproche de son objectif : revenir dans le vert en 2015.

Initié en juin 2013 par Michel Combes trois mois après son arrivée à la tête du groupe, le plan Shift visant à redresser Alcatel-Lucent continue de porter ses fruits. Rappelons que ce plan de restructuration programmé jusqu’en 2015 vise à recentrer l’activité du groupe sur le très haut débit fixe et mobile, les technologies IP et la propriété intellectuelle (licencing), et à réaliser 1 milliard d’économies. Ce qui a entraîné la vente de certaines activités, dont la division Enterprise, la restructuration des centres de R&D (passés de sept à deux) et le licenciement de près de 15 000 personnes dans le monde dont près de 600 en France.

18 millions d’euros de pertes

Cette stratégie de recentrage se reflète dans les résultats du 3e trimestre 2014. Si le chiffre d’affaires de 3,3 milliards d’euros est en baisse de 5,9% par rapport à la même période de 2013 (3,8% hors activité services gérés), la marge brute s’élève à 34% et s’améliore de 210 points de base en un an. Cela se traduit par une perte de 18 millions d’euros « seulement » (-0,01 euro par action) en nette amélioration par rapport aux -200 millions d’euros de 2013. De plus, sur les neuf premiers mois de l’année, les revenus ont augmenté de 1,8% en un an (hors services gérés) et le résultat d’exploitation ajusté s’élève à 339 millions contre une perte de 21 millions l’an passé. La réduction des coûts fixes atteint pour sa part 73 millions d’euros au troisième trimestre, donnant un total de 645 millions d’économies depuis le début du plan Shift. Soit les deux-tiers de l’objectif.

« Depuis le lancement du Shift Plan, notre principal objectif est de permettre à la société de dégager un free cash flow positif de manière pérenne à partir de 2015. Les résultats du troisième trimestre soulignent une progression continue de notre rentabilité, une étape importante pour tenir cet engagement », se réjouit Michel Combes.

Le routeur 7950 XRS au cœur du succès

Ces résultats sont notamment portés par les activités cœur de réseau. Si le chiffre d’affaires recule de 3,9% à 1,4 milliard, le résultat d’exploitation bénéficie d’une hausse de 33% à 123 millions. Le secteur profite de l’attrait du marché pour les solutions de routage IP d’Alcatel-Lucent, dont le routeur 7950 XRS référencé auprès de 32 clients à ce jour. Dont les principaux opérateurs chinois.

La division Accès voit pour sa part son chiffre d’affaires reculer à 1,8 milliard d’euro (-7,5%) mais son résultat d’exploitation progresse de près de 35% à 62 millions. Elle est impactée par une demande plus modérée des déploiements LTE, notamment en Chine et en Amérique du Nord. Mais aussi, sur le fixe, par la pause dans certains déploiements de clients au cours du trimestre que la demande constante en technologie cuivre vectoring (VDSL) et fibre optique n’a pas réussi à compenser.

Le moteur Asie-Pacifique

Géographiquement, l’activité est en hausse de 22,5% sur la zone Asie-Pacifique. Avec 721 millions d’euros générées, elle dépasse l’Europe (711 millions) en recul de 13,5%. Néanmoins, la décroissance sur le Vieux Continent se limite à 2,1% par rapport au deuxième trimestre 2014. Si l’Amérique du Nord constitue toujours la locomotive du groupe avec 1,4 milliard de chiffre d’affaires, elle connaît aussi le plus fort ralentissement (-14%). D’un trimestre à l’autre, la tendance est à peine meilleure avec une baisse de 12%. Le reste du monde reste stable à 460 millions d’euros (-0,7%) d’une année sur l’autre (+14% par rapport au trimestre précédent).


Lire également
Alcatel-Lucent inaugure sa Cité de l’innovation
Alcatel-Lucent met fin à ses activités 2G et 3G
Alcatel-Lucent franchit les 10 Gbit/s sur paire de cuivre


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur